Le Midi Libre - Midi Est - Les locataires s’organisent

Edition du 5 Avril 2009



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Guelma, bâtiments collectifs OPGI
Les locataires s’organisent
5 Avril 2009

Dans un passé récent l’OPGI veillait à l’entretien de son patrimoine, aujourd’hui, les charges ayant changé, elle a décidé de cesser toute prestation, selon elle, pour des raisons objectives.

Dans un passé récent, les services de l’OPGI veillaient scrupuleusement sur le volet entretien de leur patrimoine puisque des équipes d’ouvriers s’occupaient de l’étanchéité des immeubles, de la vidange des caves, de l’entretien de la minuterie souvent mise à rude épreuve par des chenapans, etc. D’autre part, des femmes de ménage nettoyaient à grande eau les cages, les escaliers et le hall de l’entrée principale.les choses ont changé ces dernières années puisque la direction de l’OPGI a décidé de cesser ces prestations pour des raisons objectives. Selon son responsable, consécutivement à la loi de 1983 relative à la cession-vente des logements sociaux à caractère locatif, des milliers de familles ont saisi cette opportunité pour devenir propriétaires de leurs appartements. A titre illustratif, un bâtiment R+5 abritant 24 logements regroupe environ 8 locataires sachant que les 16 autres ont opté pour la cession. Dans ces conditions, l’OPGI n’assure plus les clauses des cahiers de charges les liant à leurs anciens locataires. Sur requête de cet organisme, les agents de Sonelgaz avaient retiré les compteurs et disjoncteurs alimentant les minuterie des cages d’escalier et cette décision a permis l’économie de centaines de millions de centimes par an.
Jaloux de la qualité de leur cadre de vie, les locataires et propriétaires des logements collectifs ont convenu de s’organiser et grâce à des cotisations, ils ont installé un nouveau compteur au nom de l’un d’eux et s’acquittent des redevances. Ils ont fait appel à des femmes de ménage qu’ils rétribuent chaque mois et ils ont même entrepris certains travaux de peinture et installé une porte neuve à l’entrée principale. Ces actions tendent à se généraliser sachant que l’OPGI enregistre plus de 32 milliards de centimes de créances car seulement 30% des locataires sont à jour.

Par : Hamid Baâli

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel