Le Midi Libre - evénement - Clash à l’APN

Edition du 28 Fevrier 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Opposition - majorité
Clash à l’APN
28 Fevrier 2019

La déclaration de politique générale, présenté par le Premier ministre lundi dernier devant l’APN, a donné lieu à de vifs débats.

En effet contexte politique oblige, il y avait vraiment de la tension. Lesdéputés de l’opposition et leurs pairsde la majorité parlementaire se sont accrochés


à maintes reprises et il en failli de peupour qu’ils en viennent aux mains. Avanthiersoir un vif accrochage a opposé desdéputés de la majorité parlementaire à ceux du RCD. Mouad Bouchareb, le président de l’assemblée, n’a pas su calmer lesesprits, loin s’en faut, car ses propos n’ontfait que raviver encore plus la colère desélus du RCD. Tout a commencé lorsque ledéputé du RCD, Yassine Aissiouane, apris la parole. "J’espère qu’on pourra avoirun peu de calme, nous ne sommes pasdans un poulailler. Les poules, taisez-vous!", a-t-il indiqué à l’adresse des députés dela majorité. Cela a été suffisant pour faire


sortir les élus de la majorité de leurs gonds"Tais-toi ! Tais-toi ! Ferme ta gueule !" a ajouté le député du RCD à l’adresse desprotestataires. Intervenant Bouchareb aaussitôt coupé le micro à l’intervenant.C’est alors la grande cohue tant les espritsse sont vraiment échauffés avec des échanges acerbes entre les deux parties et,n’était-ce l’intervention d’autres députésqui se sont interposés entre les deuxcamps, on aurait probablement assisté àun dérapage,

ce qui aurait était une premièreà l’Assemblée. Le président de lachambre basse, qui cumule les bourdes,n’a pas agi dans le sens de l’apaisement en prenant partie pour les députés de son camp politique au lieu de s’élever au dessus de la mêlée. "Les députés sont respectueux et ce n’est pas à vous de les traiter de poules.

Je connais votre cinéma, ça fait 15 ans que je suis avec vous. Je vous connais bien !", a-t-il lancé à l’adresse desdu RCD. "Tu nous connais etnous vous connaissons. Nous ne sommes des putschistes", lui a alors répliqué le député du RCD qui faisait allusion à la "destitution" de Said Bouhadja. La veille cet incident une autre altercation aopposé le député Nouredine Aït Hamouda et des députés islamistes. Le fils du colonel Amirouche, qui affectionne la polémique et les joutes oratoires, a défendu la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, victime selon lui d’attaques répétées.

Cette attaque a fait réagir des députés islamistes qui ont, à leur tour, ditleurs vérités au député Aït Hammouda. Le contexte politique dominé par la question de l’élection présidentielles y est certainementpour beaucoup dans la multiplication de ces polémiques

Par : LAKHDARI BRAHIM

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel