Le Midi Libre - Supplément Magazine - Les intoxications de retour avec les grandes chaleurs

Edition du 25 Juin 2012



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Rupture de la chaîne de froid, mauvaise conservation des aliments...
Les intoxications de retour avec les grandes chaleurs
20 Juin 2012

Les intoxications alimentaires résultent de l’ingestion d’aliments contaminés par un micro-organisme nocif ou un agent pathogène. Les micro-organismes pouvant causer des toxi-infections alimentaires sont les virus, les parasites et les bactéries.

Les bactéries sont le plus souvent mises en cause dans les cas d’intoxications alimentaires.
Vomissements, diarrhées, maux de tête sont les principaux symptômes d’une intoxication alimentaire. Reconnaître ces manifestations fréquentes après les fêtes ou en été permet de mieux les traiter. Les victimes d’intoxications alimentaires sont contaminées par un germe présent dans leur alimentation. Parmi les plus connus, on trouve les listeria et les salmonelles. Toutes les deux sont des bactéries naturellement présentes dans certains de nos aliments. a l’état de traces, elles ne présentent pas de risque pour le consommateur. Mais en se multipliant, elles peuvent provoquer de graves infections. L’été est la saison de prédilection de ces intoxications, car la température élevée favorise le développement des bactéries. Celles-ci s’en prennent en priorité aux œufs, aux produits laitiers, aux fromages affinés ainsi qu’aux viandes.
Les symptômes surviennent dans les deux à trois heures suivant le repas, à savoir des vomissements, des diarrhées et un mal de ventre. Parfois, ils s’accompagnent d’une fièvre élevée (39 à 40 °C) et de maux de tête. Dans un premier temps, mieux vaut ne pas prendre de médicaments antidiarrhéiques ou antivomitifs, car la diarrhée et les vomissements aident à expulser les bactéries de l’organisme. Il faut simplement imposer au système digestif un repos complet d’au moins vingt-quatre heures. Ce qui veut dire adopter un régime strict mais boire beaucoup d’eau minérale riche en sodium, pour compenser la perte en minéraux, mais aussi du bouillon et des boissons légèrement sucrées afin d’éviter la déshydratation.
Dès le lendemain, il est possible de s’alimenter, mais progressivement et en privilégiant des aliments peu agressifs pour le tube digestif, comme le riz, les légumes cuits, des biscottes, les purées de carottes et de pommes de terre et les bananes mûres.
Peu à peu, on peut revenir à un régime normal. Il est recommandé d’attendre le rétablissement total avant de consommer des aliments irritants, comme les fibres (crudités et céréales à grains entiers), les produits laitiers, les fritures et les pâtisseries. Enfin, mieux vaut éviter pendant quelques jours les boissons à base de coca, le café, le thé et les épices.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel