Le Midi Libre - evénement - Hausse de près de 40% des importations

Edition du 25 Juin 2012



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Produits pharmaceutiques
Hausse de près de 40% des importations
25 Juin 2012

Les importations de l’Algérie en produits pharmaceutiques ont atteint 984,85 millions de dollars (usd) durant les cinq premiers mois de 2012 contre 704,72 millions usd à la même période en 2011, en hausse de 39,75%, a appris dimanche l’APS auprès des Douanes algériennes.

Les quantités de médicaments importées par l’Algérie ont aussi augmenté de 48,13%, passant de 8.867 tonnes durant les cinq premiers mois de 2011 à 13.136 tonnes à la même période en 2012, précise le Centre national de l’informatique et des statistiques (Cnis) des Douanes.
La facture des médicaments à usage humain reste la plus importante avec 938,33 millions usd, contre 673,727 millions usd durant la période de référence, enregistrant une hausse de 39,27%, selon le Cnis.
Les produits parapharmaceutiques viennent en seconde position avec 34,259 millions usd, contre 21,03 millions usd, en hausse de 62,94%, relève le Centre.
Pour les médicaments à usage vétérinaire, les achats de l’Algérie de l’étranger se sont établis à 18,9 millions usd durant les cinq premiers mois de 2012 contre 50,839 millions à la même période en 2011, enregistrant une baisse de 62,64%, ajoute la même source. Les importations de l’Algérie en produits pharmaceutiques ont entamé une sensible progression dès 2011 avec une hausse de 16,86% pour atteindre 1,95 milliard usd. L’année 2011 a été particulièrement marquée par des perturbations en matière de distribution de certains médicaments, notamment ceux destinés
aux maladies chroniques, ce qui a incité les pouvoirs publics à augmenter les importations. Effectivement, l’année dernière, toutes les importations des produits pharmaceutiques ont augmenté, mais la facture des médicaments à usage humain reste la plus "remarquable" avec 1,87 milliard usd (+16,55%), les produits parapharmaceutiques (+27, 8%) totalisant 57,03 millions usd et enfin les médicaments à usage vétérinaire ont atteint 21,59 millions usd, soit une progression de 11,86% par rapport à l’année d’avant.
Afin de réduire la facture des importations, le gouvernement a consacré en 2011 un investissement de 17 milliards de DA au groupe pharmaceutique public Saidal dans l’objectif de doubler sa production dans les cinq prochaines années.
Par ailleurs, le ministère de la Santé a mis en place un nouveau dispositif d’approvisionnement en produits pharmaceutiques des établissements publics, destiné à assurer une disponibilité "totale et durable" des médicaments.
Ce dispositif s’ajoute aux mesures déjà prises par les pouvoirs publics
pour assainir le secteur de la distribution du médicament, et pour développer et moderniser la gestion de ces produits "sensibles". L’importation des produits pharmaceutiques est soumise dès 2012 à un contrôle "rigoureux" et les programmes d’importation de produits pharmaceutiques ont été déjà délivrés à 69 opérateurs versés dans la production du médicament, afin
d’éviter la répétition du scénario de l’année dernière.L’objectif du gouvernement, entre autres, est de diminuer progressivement les importations pour arriver, en 2014, à une production nationale couvrant 70% des besoins, contre seulement 37% actuellement.
Selon l’Union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP), la taille du marché national des médicaments a atteint 2,9 milliards de dollars en 2011, dont 1,85 milliard usd d’importation et 1,05 milliard usd de production locale.
Concernant la production nationale, sur 1,05 milliard de dollars, 84% reviennent au secteur privé et les 16% au public.

Par : Ines Amroud

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel