Le Midi Libre - evénement - Premiers clashs Ould Khelifa-opposition

Edition du 25 Juin 2012



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Les structures de l’APN installées hier
Premiers clashs Ould Khelifa-opposition
25 Juin 2012

Décidément tout porte à croire que les séances plénières de l’Assemblée populaire nationale (APN) risquent fort bien d’être agitées. L’opposition compte en effet faire entendre sa voix et la preuve en a été donnée hier lors d’une séance plénière consacrée à la validation de la composante du bureau de l’APN.

La première séance plénière de la nouvelle assemblée issue des élections législatives du 10 mai dernier a été relativement heurtée puisque les députés de l’opposition ont eu un premier clash avec le président de l’APN, Mohamed Larbi Ould Khelifa .Les députés du FFS et de l’alliance de l’Algérie verte n’ont pas apprécié que le président de l’APN refuse de leur accorder un point d’ordre. Et ils l’ont alors vivement exprimé. Ainsi, après la fin de l’opération de vote relative à la validation de la composante du bureau de l’Assemblée, les président du groupe parlementaire du FFS, Ahmed Betatache , ainsi que celui du groupe parlementaire de l’alliance de l’Algérie verte , Naamane Laouar ,se sont levés pour demander chacun un pont d’ordre .Du haut de la tribune, le président de l’APN, Larbi Ould Khelifa,refuse de donner suite à cette demande en considérant que cela n’a pas de raison d’être lorsqu’ il s’agit de questions de procédure. Les députés du FFS et de l’alliance verte ne l’entendaient pas de cette oreille et Ahmed Betatache, qui avait demandé au nom du groupe parlementaire de son parti d’annoncer les résultats du vote, s’est alors mis à interpeller le président de l’APN sur cette omission du non comptage des votants . Car Larbi Ould Khelifa, n’a pas donné le nombre de voix pour, le nombre de voix contre ou le nombre de voix qui se sont abstenues de voter se contentant juste de dire que la composante du bureau de l’APN a été adoptée par la majorité des députés présents. Le bureau de l’APN, composé de cinq membres affiliés au FLN, de trois membres issus du RND et d’un autre membre qui vient du groupe parlementaire des indépendants, a été en effet surtout validé par les députés des deux partis suscités qui disposent à eux deux de la majorité absolue des sièges à l’Assemblée. «Le président de l’APN doit donner le résultat du comptage des voix», a déclaré en marge de la séance plénière le chef du groupe parlementaire du FFS. Les députés du FFS, au nombre de 26, ont refusé de voter que ce soit pour ou contre le bureau de l’Assemblée, qui est composé de 9 vice-présidents, puisque ils ont adopté une position abstentionniste. Et c’est cette même position qui a été aussi adoptée par les députés de l’alliance de l’Algérie verte et du Parti des travailleurs. Dans une déclaration en marge de la séance plénière, Naamane Laouar qui s’est vu lui aussi refuser sa demande pour le point d’ordre, a indiqué «que les députés ont le droit d’avoir le résultat du comptage des voix et ce, même si nos députés ont préféré ne pas se prononcer puisque nous nous considérons non concernés par la question des postes de responsabilités au niveau de l’Assemblée». Le FFS, le PT et l’alliance de l’Algérie verte ont, pour rappel, déjà fait savoir qu’ils ne participeront pas dans la gestion des structures de l’APN et c’et ainsi qu’ils ont refusé de siéger au bureau ou d’avoir des postes de responsabilités au niveau des 12 commissions permanentes. Cette position de refus, comme cela a alors été avancé, exprime leur «désapprobation de la fraude qui a caractérisé le scrutin législatif» du 10 mai. Notons que le tout nouveau bureau de l’APN, composé donc de 9 vice-présidents et qui a tenu une brève réunion juste après avoir eu le quitus de la plénière, n’a reconnu que six groupes parlementaires. Il s’agit donc des groupes du FLN, du RND, de l’alliance de l’Algérie verte, du FFS, du PT et des indépendants.
Du coup, la demande de certains groupes de partis politiques de former des groupes parlementaires, comme c’est le cas du FJD et du FC, a été rejetée par le bureau. Notons que les 9 vice-présidents ont procédé hier à l’installation des structures des 12 commissions permanentes. Notons aussi que la clôture de la session de printemps de l’APN aura lieu le 2 juillet prochain.

Par : Kamal Hamed

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel