Le Midi Libre - Culture - La diva malienne Oumou Sangare de la partie

Edition du 10 Fevrier 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




1er festival international des arts de l’Ahaggar
La diva malienne Oumou Sangare de la partie
10 Fevrier 2010

Après le festival culturel national de la musique et de la chanson Amazighes qui s’est tenu du 25 au 31 décembre, la wilaya de Tamanrasset s’apprête à abriter une autre manifestation, à savoir la première édition du festival culturel international des arts de l’Ahaggar, prévue du 15 au 20 février 2010.

Dans le cadre de cette manifestation, un concours national d’écriture de «contes et légendes» inspirés du patrimoine culturel saharien a été lancé.
Le concours ouvert à plusieurs catégories a vu la participation d’un nombre important de jeunes avec des récits divers, contes et légendes puisés de la tradition orale populaire saharienne en tamazight, arabe et français. Les concourants de la catégorie « jeune public» entre 10 et 16 ans recevront comme premier prix un ordinateur de bureau. Dans la catégorie amateurs, le lauréat du premier prix se verra décerner un ordinateur portable, tandis que dans la catégorie des professionnels, le lauréat du premier prix recevra 150 mille dinars.
Les œuvres seront appréciées par un jury suivant trois critères : la connaissance du patrimoine culturel oral, l’authenticité, et enfin la qualité de l’écriture.
Les noms des lauréats seront rendus publics lors de la soirée du 19 février. Les œuvres primées feront l’objet d’une diffusion sur le site du festival et à l’issue de la manifestation sur support DVD et cédéroms.
Au programme de cette première édition diverses activités dont des projections de films, expositions, des conférences et ateliers de formation.
Les soirées seront égayées par de nombreux musiciens et artistes locaux tels que «Itran» et «Mesbahi » qui animeront les deux premières soirées à partir de 20 heures sur la place du 1er Novembre, centre-ville de Tamanrasset.
L’Imzad, la musique des touaregs, sera bien entendu au rendez-vous avec Shena, Aaldjia et Shtima qui animeront les soirées des 17 et 18 février. A ne pas rater, si vous êtes toutefois sur place.
Enfin, le clou de cette première édition qui verra la participation d’un nombre important d’artistes des différentes région du pays et même du Polisario, sera sans doute la présence de la diva malienne Oumou Sangare, une chanteuse considérée comme une ambassadrice du Wassoulou, un genre musical du terroir local qui fait appel aux danses traditionnelles. La chanteuse malienne est connue pour ses chansons critiques qui traitent notamment de la condition féminine et de la mal-vie des humbles gens. K. H.

Par : Kahina Hammoudi

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel