Le Midi Libre - evénement - La réponse du docteur Fourar

Edition du 5 Septembre 2021



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Vaccination des femmes enceintes et des enfants
La réponse du docteur Fourar
5 Septembre 2021

L’Algérie a lancé une grande campagne de vaccination contre le Covid-19 hier samedi 4 septembre, avec en ligne de mire l’objectif de vacciner 70 % de la population, avant la fin 2021. Pendant une semaine, les "autorités sanitaires comptent vacciner partout avec l’ambition de toucher le maximum de personnes, avec l’objectif d’atteindre 70 % de la population", a indiqué le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid, lors du lancement de cette grande campagne.

Selon les chiffres officiels, 8 millions d’Algériens ont été vaccinés, dont 3 millions ont reçu les deux doses, ce qui reste faible. Si l’objectif fixé est de vacciner le maximum de personnes, il reste la question liée à la vaccination des femmes enceintes, des femmes allaitantes et des enfants. Interrogé par les journalistes lors de la conférence de presse organisée à l’occasion du lancement de cette campagne massive, le docteur Djamel Fourar, a indiqué que cette question n’a pas été encore tranchée. "Les premières études qui ont été faites lors de l’invention des vaccins n’ont pas intégré les enfants et les femmes enceintes. Maintenant, des études ont commencé sur l’importance de vacciner les enfants et des femmes enceintes ainsi que les femmes allaitantes.

Ces études sont en train d’être examinées par le Comité scientifique et nous allons prendre une décision bientôt", a expliqué le porteparole du Comité scientifique chargé du suivi de la pandémie de Covid-19 en Algérie. Le 20 août, le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid s’est prononcé en faveur de la vaccination des moins de 18 ans. "Aujourd’hui, on doit vacciner même les moins de 18 ans", a-til soutenu, en soulignant que le variant Delta du Covid-19, qui est devenu majoritaire en Algérie, touche de plus en plus des sujets jeunes souvent sans comorbidités. Le variant Delta est à l’origine de la 3e vague de Covid-19 qui a frappé de plein fouet cet été l’Algérie, provoquant de nombreux décès et des pénuries d’oxygène médical dans les hôpitaux. D’autres spécialistes se sont prononcés pour la vaccination des jeunes de moins de 18 ans alors qu’avec la rentrée scolaire fixée au 21 septembre, les risques de contamination des collégiens et des lycéens est important.

8 millions de personnes déjà vaccinées

8 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin depuis le début de l’année, annonce le porte-parole du Comité de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, le docteur Djamel Fourar Ces chiffres ont été annoncés lors d’une conférence de presse organisée en début de matinée de ce samedi au siège du ministère de la Santé à l’occasion du lancement de la campagne nationale de vaccination qui s’étalera du 4 au 11 septembre prochain. "Cette campagne de vaccination, qui vient d’être lancée et qui se poursuivra, nous permettra de manière efficace à atteindre notre objectif tant attendu qui consiste à parvenir à atteindre moins de 70 % de personnes vaccinées d’ici à la fin de l’année en cours", prévoit le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid. Pour le moment, "8 millions de personnes ont été vaccinées depuis le début de l’année, dont 5 millions ont reçu une seule dose et 3 millions ont eu deux doses de vaccin anti- Covid-19", affirme le docteur Djamel Fourar. Pour rappel, le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, avait indiqué le mercredi 1er septembre, lors d’une réunion avec les directeurs de santé des wilayas, que le nombre d’Algériens prémunis contre le Covid-19, s’élève à 7.5 millions de personnes vaccinées.

Par : RAHIMA RAHMOUNI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel