Le Midi Libre - evénement - Les plages algéroises interdites à la baignade

Edition du 2 Juin 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Covid-19
Les plages algéroises interdites à la baignade
2 Juin 2020

La plupart des plages du littoral resteront fermées. Les walis d’Alger et de Boumerdès ont d’ores et déjà donné instructionà l’interdiction d’accès aux familles. Une disposition qui permettrad’assurer les citoyens contre d’éventuelles contaminations de la Covid-19.

Selon une note adressée par le wali de Boumerdès Yahia Yahiatène dont une copiea été adressée aux médias, le littoral de larégion sera momentanément interditd’accès pour les citoyens. Cette instructiona été adressée à l’APW, l’APC et lesservices de sécurité pour un débutd’application selon les dispositions actuelles en vigueur autour de la prévention sanitaire contre le coronavirus.

Lechef de l’exécutif de la wilaya a souligné que les mesures organisationnelles ont été prises pour éviter les rassemblements sur les plages qui peuvent être source de contamination certaine pour les citoyens. Le wali d’Alger Youcef Cherfa a annoncé dans un communiqué que "l’accès aux plages dépendant de la région d’Alger sera interdit pour tous les citoyens et ceci dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus". Le communiqué précise que "la disposition est prise jusqu’à l’ouvertureofficielle de la saison estivale". Les Algérois doivent ainsi éviter tout déplacement sur les plages d’autant que ces derniers jours des fréquentations de ces lieuxont été remarquées du fait de la montée des températures. Les services de la wilayad’Alger ont coordonné ces dispositions avec les APC du littoral et les services de sécurité qui vont établir des points de contrôle sur toutes les plages.

Il est à rappeler que cette mesure a été déjà prise après les fêtes de l’Aïd pour le littoral de l’ouest du pays où à Tlemcen, Oran et Mostaganem, les walis ont appliqué cette disposition. Même constat pour les plages à l’est du pays dans les villes d’Annaba, Jijel et Skikda et El-Tarf où il y a une interdiction formelle d’accéder à la baignade. Pour ce qui est de la saison estivaletant espérée par son ouverture, il n’a été pour l’heure rien indiqué pour son lancement officiel étant donné que le gouvernement préfère attendre le moment opportun pour l’annoncer. Cela dépendra en effet de la baisse éventuelle des cas de contamination du coronavirus qui reste le facteur de risque important à prendre en compte. Il est à noter que les complexes touristiques et les établissements hôteliers ont pris acte de s’organiser pour la relance de leurs activités mais dans un cadre d’application draconienne des dispositions de prévention sanitaire. Le ministre du Tourisme a rappelé aux opérateurs le mois dernier que ces derniers ne pourront reprendre leurs activités que s’il y a une nette amélioration du cadre de lutte contre le coronavirus écartant toute reprise directe pour le mois de juin

Par : FAYÇAL ABDELGHANI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel