Le Midi Libre - evénement - Scandale à Moretti

Edition du 16 Juillet 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Saisie de fonds suspects et de bijoux
Scandale à Moretti
16 Juillet 2019

L’ancien Directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel, a été placé en détention provisoire, tandis que le dossier de 2 anciens ministres a été transmis au procureur général près la cour de Tipasa dans une affaire de saisie de grandes sommes d’argent de source suspecte, à l’intérieur d’un logement à Moretti

C’est ce qu’a indiqué dimanche uncommuniqué du procureur de la République près le tribunal de Chéraga."En application des dispositions del’article 11 du code de procédure pénalemodifié et complété, le parquet de laRépublique près le tribunal de Chéragainforme l’opinion publique que suite à desinformations parvenues à la police judiciairesur l’existence d’une somme d’argentde source suspecte à l’intérieur d’un logementsis à Moretti, Staoueli (Alger), unedemande de mandat de perquisition du logementen question a été formulée", lit-ondans le communiqué.Suite à quoi, "un montant de 113.439.200dinars, une somme de 270.000 euros, une autre somme de 30.000 UDS ainsi que près de 17 kg de bijoux", ont été saisis àl’intérieur du logement en question.

Les investigations préliminaires entaméessous la supervision du parquet de la République ont permis d’identifier des personnes ayant commis des faits punis par la loi, a ajouté la même source, précisant qu’il s’agit de "l’exploitation par certaines parties de l’influence des cadres de l’État en vue d’obtenir d’indues sommes d’argent en contrepartie des services rendus par ces fonctionnaires et cadres qui émettaient des décisions profitant à ces parties".

Après parachèvement des procédures de l’enquête préliminaire, "ces parties ont été présentées, dimanche, devant le procureur de la République près tribunal de Chéraga, lequel après examen du procès-verbal de l’enquête préliminaire et l’audition des parties comparantes, a instruit une enquête à l’encontre des dénommés suivants : N. Z. CH, ses filles B. I. et B. F., les dénommés répondant respectivement aux initiales B. A., B.M., GH. CH., B. M., Q. K., S. M. et B. B., ainsi que Abdelghani Hamel, ancien Directeur général de la Sûreté nationale", ajoute-t-on de même source. Ces personnes devront répondre des chefs d’accusation de "violation de la réglementation et du règlement relatifs au change et au mouvement des capitaux de et vers l’étranger, blanchiment d’argent dans le cadre d’un groupe criminel organisé, abus de fonction et trafic d’influence".

Le juge d’instruction près le même tribunal a ordonné la mise en détention provisoire de tous les accusés à l’établissement de rééducation et de réadaptation de Koléa dans la wilaya de Tipasa. "Le dossier des procédures des deux anciens hauts cadres, Abdelghani Zaâlane et El Ghazi Mohamed a été transmis au procureur général près la cour de Tipasa dans le cadre des procédures de privilèges de juridiction, en application des dispositions de l’article 573 du Code de procédure pénale", indique le même communiqué. Par ailleurs, "une copie du dossier du suspect Talbi Ali, membre du Conseil de la nation, jouissant de l’immunité parlementaire, a été transmis au Procureur général près la cour de Tipasa, en vue de prendre les mesures appropriées", conclut la même source

Par : RAHIMA RAHMOUNI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel