Le Midi Libre - evénement - Le Tsunami de la justice

Edition du 8 Juillet 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Elus, hauts fonctionnaires et chefs d’entreprises impliqués..
Le Tsunami de la justice
8 Juillet 2019

La justice se saisit cette fois d’un nombre importants de dossiers où sont impliqués des élus, anciens maires et hauts fonctionnaires de l’Administration. Il s’agit, selon une source concordante, de 300 personnes qui sont concernées par des enquêtes judiciaires.

Au niveau des wilayas, les enquêtes sur les anciens P-dg d’entreprises publiques, anciens présidents d’APC et autres fonctionnaires, seront diligentés dans les prochains jours. Unesource proche du dossier évoque "des délits sur les transactions frauduleuses du foncier, abus dans l’octroi de marchés publics, dilapidations de deniers publics pour de faux projets".

Et la liste est longue sur des secteurs, tels que le BTPH, les projets routiers, les infrastructures publiques qui ontvu des factures colossales dépensés sans résultats. La source ajoute, que "les convocations judiciaires de ces personnesse fera, dans le cadre d’une vaste enquêtequi a été déclenchée récemment". Deshommes d’affaires, élus locaux et hautsfonctionnaires de l’Administrationpublique, ont été sommés de ne pas quitter le territoire national, tant que la procédured’enquête n’aura pas été achevée. Pourillustrer les dommages sur ces projets dispendieux,il y a lieu de citer les terres agricoles du côté d’el Taraf, Annaba et Khenchela dont les abus ont été constatés,surtout que ces terres ont été accordées en concession à des personnes privilégiées qui ont été détournées de leur vocation.

A l’Ouest, les tribunaux de Sidi Belabbès, Tlemcen et Oran, ont pris l’initiative d’ouvrir des dossiers sur un trafic sur des projets de routes, d’habitat rural et des infrastructures publiques qui n’ont pas vu le jour après leur initiation. D’anciens élus et cadres dans les wilayas, seraient impliqués pour favoriser des hommes d’affaires pour ces projets, dans le cadre du gré à gré. Les premières auditions ont été entamées par les parquets de ces wilayas, en attendant des compléments d’informations pour ficeler des dossiers explosifs durant cet été.

En tous les cas, le ministre de la Justice et garde des Sceaux, Slimane Brahmi, a instruit les différentes cours et tribunaux, "de procéder avec minutie, tous les dossiers relatifs à la corruption, de geler les avoirs des personnes accusées pour ces crimes, tout en procédant avec respect des dispositifs juridiques et judiciaires concernant la lutte contre ces fléaux".

Par : FAYCAL ABDELGHANI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel