Le Midi Libre - evénement - Le témoignage de Youcef Khatib

Edition du 4 Juillet 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Affaire de Lakhdar Bouregaâ
Le témoignage de Youcef Khatib
4 Juillet 2019

L’affaire du moudjahid Lakhdar Bouragaa continue de susciter de vives réactions. C’est ainsi que dans un communiqué de presse, rendu public hier mercredi.

Le dernier chef de la Wilaya IV historique, Youcef Khatib, a ainsi retracé le parcours de Lakhdar Bouregaâ, ancien moudjahid placé sous mandat de dépôtpour "atteinte au moral de l’armée", dont le parcours a été mis en doute par l’ENTV. Youcef Khatib, président de l’association "Mémoire de la wilaya IV historique", aégalement confirmé que Lakhdar Bouregaaétait son adjoint à la tête de la Régionjusqu’à l’indépendance du pays.Youcef Khatib a rappelé que le

commandantBouregaâ a rejoint les rangs de l’ALNen 1956, à la fin de son service nationalobligatoire à Médéa. Il a fait savoir que cetancien moudjahid "a été dans l’un des premiersrangs qui ont propagé la Révolutiondans la région de Médéa et ses environs".Le dernier chef de la wilaya VI historiquetémoigne ensuite de la promotion deLakhdar Bouregaâ durant son parcours, notamment son passage à la tête de la katiba Zoubiriya "qui a mené de nombreusesopérations héroïques contrel’armée française".

Youcef Khatib ajouteque Lakhdar Bouragaâ a été le chef d’unerégion de la wilaya IV entre 1959 et 1960 avant de devenir son adjoint jusqu’à l’Indépendance. L’Association a appelé la justice à faire preuve de "miséricorde" envers LakhdarBouregaâ, compte tenu de son état de santé. Ce dernier a été placé sous mandatde dépôt dimanche dernier par le juged’instruction près le tribunal de Bir-Mourad-Raïs pour "atteinte au moral de l’armée". Il a été interpellé la veille à son domicile à Alger par des éléments des services de sécurité.

Précisions de l’ENTV

L’EPTV nie avoir accusé Lakhdar Bouragâa de "trahison" et d’"usurpation d’identité" mais juste evoqué "son service militaire dans l’armée française". L’Entreprise publique de la télévision (EPTV) persiste et signe en indiquant que les informations publiées sur le moudjahid Lakhdar Bouregaâ lui ont été fournies par des "sources informées" et n’ont porté que sur la période de son service militaire au sein de l’armée française. L’EPTV se rétracte en soutenant qu’elle n’a jamais fait état de l’usurpation d’identité de la part du moudjahid ou trahison mais juste précisé qu’il avait pris comme nom de guerre celui de son frère. Mieux, la Télévision publique affirme avoir pris comme source le communiqué du parquet rendu public suite à la mise sous mandat de dépôt de Lakhdar Bouragaâ.

Par : LAKHDARI BRAHIM

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel