Le Midi Libre - evénement - Les frais passent à 80 euros dès 2020

Edition du 9 Juin 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Visa schengen
Les frais passent à 80 euros dès 2020
9 Juin 2019

Le Nord a toujours eu et aura toujours besoin de sources d’approvisionnement. La rive sud lui a toujours servi de gisement népuisable.

Pour s’assurer qu’il n’yaura jamais de rupture, ces pays richesrecourent à des pratiques malsaines etvicieuses, qui n’honorent pas tous ces slogansqu’ils brandissent à chaque fois !Outre, les sources d’approvisionnementen matières premières, nos amis Européens, ne se sont pas contentés seulement de ça, puisqu’ils touchent même aux poches des plus diminués. De quoi s’agit-il ? Selon un communiqué de presse du Conseil de l’UE, les frais de visa Schengen augmenteront de 33,3 %,passant de 60 euros à 80 euros, à compter de janvier 2020. Justifiant de telles décisionspar l’amélioration des conditionsdes voyageurs en règle et lutter contre les migrations clandestines, nos amis Européens, qui viennent dans nos pays, sans aucun frais (ni visas, ni frais d’aéroport(dans certains pays), sont rattrapés par une réalité qui se confirme sur le terrain.Celle d’un marché juteux...

La rive sud est donc un vaste marché convoité par les grandes puissances. Elle subit, à lafois, leur domination politique, militaire et économique, en lui imposant leur diktat.Concernant l’octroi du visa, le règlement introduit également un mécanisme permettant de vérifier tous les trois ans, si les frais de visa doivent être modifiés, selon le même communiqué. Les nouvelles règles permettent égalementaux demandes d’être soumises pendant un maximum de 6 mois et au plus tard 15 jours avant le voyage. Jusqu’à présent, la période maximale a été de 3 mois.En outre, l’UE a l’intention d’introduireune approche harmonisée pour la délivrancede visas à entrées multiples aux voyageurs réguliers ayant des antécédentsde visa positifs pour une période allant progressivement de 1 à 5 ans.

Un autre élément important du nouveau code estqu’il entend également contribuer à la coopération des pays tiers en matière deréadmission en introduisant un nouveau mécanisme permettant, d’utiliser le traitementdes visas comme levier. Grâce à ce mécanisme, les pays tiers seront évalués en permanence, en ce qui concerne la coopération en matière de réadmission. Les pays non coopérants peuvent être soumis à des mesures de visa restrictives, tellesque le traitement des visas et les frais de visa. Alors que les pays coopérants peuvent bénéficier de frais de visa réduits oud’une prolongation de la durée de validité des visas à entrées multiples

Par : IDIR AMMOUR

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel