Le Midi Libre - evénement - La CNAS s’explique

Edition du 17 Décembre 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Soins à l’étranger, dettes et nouveau protocole...
La CNAS s’explique
17 Décembre 2018

La Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), a livré hier, par la voixde son Directeur général adjoint, sa versionsur les soins des Algériens à l’étrangeret le nouveau protocole signé par leprésident de la République.Intervenant hier sur une chaine de télévisionprivée, le DG adjoint de la CNAS,Mahieddine

Ouagnouni, a affirmé quetoutes les dettes algériennes relatives auxsoins à l’étranger, ont été payées depuisenviron quatre ans, notamment cellescumulées auprès des hôpitaux français.Selon ce responsable, les dettes évoquéespar la partie française concernent despatients algériens non assurés sociaux, etqui auraient usé d’un "procédé malhonnête",afin de bénéficier de soins à l’étranger,sans qu’ils ne soient pris en charge parla CNAS.Pour lui, le protocole annexé àla convention générale entre l’Algérie et la France, en matière de soins, signé le 17novembre dernier par le président de laRépublique, vise justement à mettre unterme au procédé malhonnête dont usentcertains patients.Congés de maladies : Près de 1.000 milliards de perteLes congés de maladies de complaisance, toujours pointés.

La Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), a perdu dans les remboursements des congés de maladies près de 10 milliards de dinars (1.000 milliards de centimes), durant le premier semestre, ce qui représentant le coût des arrêts maladies.C’est le Directeur général adjoint de la CNAS, Mahieddine Ouaguenouni, qui l’a révèlé également hier sur la même chaine de télévision privée. En matière de remboursements, lecoût des congés de maladies, au premierde cette année, est estimé à plus de 9 milliards de dinars, annonce-t-il. Durant cette année en cours, la Caisse aenregistré, selon le même responsable, plus de 780. 000 congés de maladies. A cerythme, le montant des remboursementsrisque ainsi de connaître une hausse cetteannée, par rapport à 2017 où il s’était établi à plus de 16 milliards de dinars. En avril dernier, la CNAS avait mis en garde contre les arrêts maladies de complaisance qui risqueraient de "faire exploser la Caisse".

Par : CHAHINE ASTOUATI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel