Le Midi Libre - evénement - L’Apoce dénonce des augmentations anarchiques

Edition du 11 Janvier 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Face aux ogres de la mercuriale
L’Apoce dénonce des augmentations anarchiques
11 Janvier 2018

L’association nationale de protection des consommateurs (Apoce) a dressé un constat amer sur la situation des prix. Elle dénonce les augmentations anarchiques des prix de certains produits décidés par des commerçants sans scrupule.

Mustapha Zebdi président de l’association a accusé certains commerçants opportunistes de "procéder à l’augmentation de prix injustifiables". C’est le cas notamment de certains produits alimentaires tels que les yaourts et les biscuits qui ne sont pas concernés par les augmentations du moment que "le prix du lait n’a pas augmenté".

Comment expliquer dès lors que dès le début janvier, les prix du paquet de cigarettes aient subi une hausse entre 20 et 30 DA alors que la loi de finances 2018 les maintient à 10 % ? Idem pour les prix du café qui se sont envolés alors que le ministère du Commerce n’a pas annoncé d’augmentation de leurs prix. Le constat est inquiétant pour les consommateurs qui découvrent que les prix des fruits importés ont subi une hausse vertigineuse.

C’est le cas des fruits secs, de la banane et de la pomme, qui sous prétexte de restrictions de leurs importations, sont alignés à des prix hors normes. En ce début de l’année, les Algériens découvrent médusés que les prix affichés par les commerçants ne reflètent en rien les mesures annoncées par l’État dans la loi de finances 2018. L’exemple qui illustre parfaitement cette situation est celui des nouveaux tarifs affichés par les laboratoires d’analyses médicales qui ont observé une nette augmentation.

Pourtant et là encore, aucune décision n’a été annoncée par le ministère de la Santé ou celui du Commerce. Au niveau des produits de l’électroménager, les produits locaux coûteront plus chers cette année. Cela concerne autant les réfrigérateurs, les machines à laver que les ustensiles pour la maison.

Si les autorités ont interdit leur importation, c’est dans l’optique que le produit fabriqué localement puisse satisfaire les attentes avec des prix abordables et non le contraire. Les consommateurs ont eu également la mauvaise surprise de constater que les prix du matériel informatique et accessoires ont augmenté par rapport à l’année passée.

Désormais, les PC, tablettes et même les téléphones portables de dernière génération seront plus onéreux. Une autre augmentation qui risque de "bousculer" le portefeuille des automobilistes est celle de la branche assurance. Désormais, le contrat d’assurance obligatoire (responsabilité civile) subira une hausse de 10 %. Là où le bât blesse, c’est la communication des institutions publiques qui ne se déploie pas pour informer et rassurer en même temps sur les prix qui doivent subir une augmentation et de ceux qui ne sont pas concernés.

Par : FAYÇAL ABDELGHANI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel