Le Midi Libre - Magazine - remettre les pendules à l’heure

Edition du 14 Septembre 2013



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




chronobiologie
remettre les pendules à l’heure
5 Septembre 2013

Aujourd’hui, la chronobiologie nous éclaire sur le fonctionnement du corps humain et il est ainsi possible de «caler» notre horloge interne avec les différents moments de la journée, afin de maximiser notre potentiel. Tout dérèglement de l’horloge interne se répercute sur la santé.

A chaque repas sa fonction
Le petit-déjeuner (vers 7 h-8 h) permet de casser le jeûne de la nuit. Durant la nuit, le corps épuise ses réserves énergétiques et se trouve en manque de sucre, qui se manifeste par une baisse d’énergie au
réveil

A ce moment-là de la matinée, la production d’insuline atteint son apogée, d’où la nécessité d’absorber un petit-déjeuner riche en glucides lents qui assurent plus longtemps un taux de sucre constant dans le sang.

Le déjeuner
Le déjeuner (vers 12 h-13 h) doit être aussi complet et équilibré que possible. Il constitue le repas de base de la journée et fournit l’énergie nécessaire pour achever la journée. Un repas trop riche en gras est plus lourd et plus long à digérer. Il prédispose aussi à la somnolence et à la baisse d’énergie.

Le souper
Le souper (entre 17 h et 20 h, selon les habitudes et les climats) doit être léger et le moins gras possible, ce qui favorise un bon sommeil.
La nuit, le corps vit au ralenti (en baisse : métabolisme, hormones, sécrétions digestives, digestion, température corporelle). A ce moment de la journée, la baisse d’activité et l’excès alimentaire sont favorables à la prise de poids.

Les biorythmes et les activités quotidiennes
La matinée
- 7 h à 11 h : la vigilance est au rendez-vous avec, comme résultat, une performance dans l’apprentissage, la mémorisation et la capacité physique. C’est à ce moment-là qu’on peut faire les activités prioritaires.
-11 h à 12 h : efficacité moindre avec "coup de pompe" vers 11 h. La température du corps est abaissée et se répercute par une fatigue biologique normale

L’après-midi 
-14 h à 16 h : période de creux et fatigue biologique normale.
-16 h 30 à 18 h : période d’efficacité pour des performances intellectuelles et physiques.
La soirée
-18 h à 20 h : la température du corps remonte, il y a regain d’énergie. Selon les experts, cette période est idéale pour apprendre efficacement, mémoriser et faire des activités sportives et de loisirs. Malheureusement, elle est souvent perdue dans les transports pour le retour à la maison. Le stress du trafic et les énervements entament cette énergie.

La nuit
- 22 à 23 h : les signes de la fatigue s’installent et la phase d’endormissement commence. Pour un sommeil réparateur, il est vivement conseillé de ne pas retarder le moment de se mettre au lit.
A savoir
Une personne est dite «en phase» ou «synchronisée» lorsqu’elle vit et travaille au moment où elle est au sommet de sa forme (pic), et se repose ou dort dans les moments de baisse de régime (creux).


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel