Le Midi Libre - Culture - Une femme en papier du TR Béjaïa cartonne à Batna

Edition du 22 Décembre 2012



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Festival national du théâtre amazigh
Une femme en papier du TR Béjaïa cartonne à Batna
22 Décembre 2012

Le 4e Festival culturel national du théâtre amazigh a rendu hommage au journaliste Chaabane Zerrouk, disparu récemment des suites d’une maladie, ainsi qu’au chercheur dans le domaine du théâtre, le docteur Salah Lembarkia, premier directeur du théâtre régional de Batna.




Le théâtre régional de Béjaïa, avec sa pièce Une femme en papier, a remporté mardi soir à Batna, sans surprise, le Prix de la meilleure représentation, décerné en clôture du 4e Festival culturel national du théâtre d’expression amazighe.
Le public a réservé un accueil enthousiaste à cette pièce adaptée d’une œuvre de Ouassini Laâradj, lors de sa première présentation au troisième jour du festival.
Les résultats ont été annoncés lors d’une cérémonie à laquelle a assisté un public nombreux aux côtés de figures du 4ème art algérien et les membres du jury qui ont suivi, tout au long de la manifestation, quatre pièces produites par des théâtres régionaux et douze autres montées par des troupes venues de différentes régions du pays rapporte l’APS.
Le Prix du meilleur texte a été décerné à la pièce Aman Doussan montée par Messaoud Hadjira, du théâtre régional d’Oum El-Bouaghi, ex aequo avec la pièce Madini Tamthout Alla réalisée par Lamri Kaouane de la coopérative culturelle Anis de Sétif.
Le Prix de la meilleure mise en scène est revenu à Samir Oudjit pour la pièce Ikenker du théâtre régional de Batna, tandis que le comédien Redha Amrani a reçu celui de la meilleure interprétation masculine pour son rôle dans la pièce Madini amthout Alla de la coopérative Anis de Sétif qui a également été récompensée du Prix de la meilleure interprétation féminine, remporté par Djamila Bouhnane.
La jeune Hiba Oudjit a reçu le prix du deuxième meilleur rôle féminin dans la pièce Ikenker du TR Batna, au moment où le Prix du jury a été décerné à la pièce Azal N’telli (Le prix de la liberté), montée par la troupe de Tizi-Ouzou.
Le 4e Festival culturel national du théâtre amazigh a rendu un hommage appuyé au journaliste Chaabane Zerrouk, disparu récemment des suites d’une maladie, ainsi qu’au chercheur dans le domaine du théâtre le docteur Salah Lembarkia, qui a été le premier directeur du théâtre régional de Batna. Le jury a encouragé les troupes et les comédiens participant à ce 4ème festival à "redoubler de créativité pour asseoir les bases d’un théâtre amazigh qui puisse porter des œuvres nationales de grande qualité"

Par : Rosa Chaoui

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel