Le Midi Libre - Culture - Avant-dernière demeure de Mouloud Feraoun

Edition du 1 Août 2011



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Djenane Lakhdar
Avant-dernière demeure de Mouloud Feraoun
1 Août 2011

Djenane-Lakhdar, inscrit en 2005 sur la liste de l’inventaire supplémentaire (du patrimoine) est composé d’un palais, dont la construction remonte à l’époque ottomane (1800-1820), d’un jardin, d’une étable, de dependances, d’une fontaine, de jets d’eau et d’un bassin.
Construit sur un terrain de 5,25 hectares, Djenane Lakhdar a toutefois subi des modifications durant l’époque coloniale, notamment les salles d’eau et les cuisines, outre la mise en palce d’une verrière couvrant le patio (wast eddar).
La demeure fut en 1866 la propriété de Ahmed Ben Mohamed Ben Zouaoui originaire de Médéa, puis celle du turc Hafiz Dahmane jusqu’à 1910, date à laquelle elle fut acquise par le français Frédérique Lung, dont la veuve en fera don en 1954 à la Croix-Rouge française.
Elle avait été la demeure de l’écrivain Mouloud Feraoun jusqu’à son assassinat le 15 mars 1962. Après l’Indépendance, elle redevient propriété de l’Etat algérien.
Entre 1963 et 1980 elle servit de villa d’hôte de la présidence de la République.
Durant la période 1980-1985, elle fut résidence de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), avant d’être transformée de 1988 à 2004 en centre culturel qui fut fermé par la suite.
La direction de la Culture de la wilaya d’Alger a entamé, entre juillet 2006 et septembre 2007, des travaux d’urgence et lancé une étude de restauration en 2010. Les travaux de restauration se poursuivent jusqu’à présent.

Par : APS

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel