Le Midi Libre - Culture - Les Djmawi Africa en symbiose avec la musique celtique

Edition du 23 Mai 2011



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




12e Festival culturel européen en Algérie
Les Djmawi Africa en symbiose avec la musique celtique
23 Mai 2011

Quand l’Algérien joue des istikhbar dans différents modes andalous dont le ghrib, le musicien écossais réplique avec un prélude musical typiquement écossais : le duo d’un soir partageait, dans une parfaite entente, les mêmes émotions, voire le même état d’âme, preuve, s’il en est, que le langage artistique est bel et bien universel.

Dans le cadre du 12e Festival culturel européen en Algérie. une soirée musicale a été animée vendredi dernier à la salle Ibn-Zeydoun (Alger) par le groupe algérien Djmawi Africa et le duo britannique, spécialisé dans la musique traditionnelle écossaise, Finlay Mc Donald et Chris Stout, Devant un public nombreux et déchaîné, le duo écossais a assuré la première partie de la soirée en enchaînant des morceaux musicaux vifs et rythmés. Les sons, tantôt doux tantôt puissants du violon et de la cornemuse, ont créé une ambiance joviale empreinte d’authenticité. Composé de Finlay Mc Donald (cornemuse et flûte) et de Chris Stout (violon), le duo qui s’est déjà produit à Alger en mars de l’année 2010, s’est distingué par un jeu de scène, marqué par une grande complicité artistique entre les deux musiciens. Les notes musicales émises par leurs instruments fusaient telles des pétales de fleurs offerte au public. Les airs qui montaient de la scène emportaient l’auditoire dans un voyage imaginaire, dans la lointaine Ecosse et ses paysages naturels. Seconde partie de la soirée : les musiciens du groupe Djmawi Africa commencent à prendre place sur scène un par un. C’est Fethi Nadjem, violoniste du groupe, qui prend place le premier, aux côtés de Chris Stout. Quand l’Algérien joue des istikhbar dans différents modes andalous dont le ghrib, le musicien écossais réplique avec un prélude musical typiquement écossais : le duo d’un soir partageait, dans une parfaite entente, les mêmes émotions, voire le même état d’âme, preuve, s’il en est, que le langage artistique est bel et bien universel. Les violonistes cèdent, ensuite, la place aux joueurs de clarinette, de bendir, de kerkabo, enfin du goumbri, qui montent sur scène pour créer une fusion musical magistrale, à laquelle le public, répondait par des applaudissements, youyous, déhanchements, jusqu’à la transe pour certains. Le duo écossais et les Djmawi Africa ont réussi par ce programme musical, fruit d’une résidence de création de trois jours, à faire vibrer la une salle comble grâce à un montage de rythmes et de sonorités divers, harmonieux et entraînant. Le 12e Festival culturel européen en Algérie, ouvert le 10 mai, se poursuit jusqu’au 31 mai. Il propose un programme varié, riche de 21 spectacles de différents genres artistiques exécutés par des artistes représentant 17 Etats membres de l’Union européenne. jazz, pop, rock, fado ou encore le flamenco, tout un éventail de styles musicaux, parfois aux sonorités folkloriques, sont au menu du Festival qui devra être clos par un concert de la chanteuse pop world d’origine algérienne, Samira Brahmia. Parallèlement au programme artistique, une formation en photographie, destinée aux étudiants de l’Ecole supérieure des Beaux Arts, se tiendra du 24 au 29 mai et portera sur les techniques de la photographie numérique.

Par : Rosa Chaoui

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel