Le Midi Libre - Supplément Économie - Incessante mise en œuvre du programme de la période 2011-2014

Edition du 6 Avril 2011



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Maîtrise de l’énergie en Algérie
Incessante mise en œuvre du programme de la période 2011-2014
4 Avril 2011

L’APRUE va mettre le paquet concernant la concrétisation et la mise en œuvre du programme national de maîtrise de l’énergie pour les cinq prochaines années.

Les actions engagées par l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE) dans le cadre du Programme national de maîtrise de l’énergie (PNME) pour la période 2011-2014 devraient être incessamment mises en œuvre à travers des opérations plus importantes. Après avoir été limitées dans des projets pilotes durant les deux dernières années, ces actions, au nombre de cinq (Eco-lumière, Alsol, Prop-air, Top-industrie et Eco-bât) seront reconduites et renforcées par des opérations plus larges tant en matière d’objectifs que de déploiement géographique, assure à l’APS une responsable de l’APRUE. Ainsi, le programme "Eco-lumière", qui consiste à mettre à la disposition des ménages des lampes économiques afin d’améliorer la performance de l’éclairage de leurs foyers et de réduire leurs factures d’électricité, sera renforcé avec le lancement dans deux mois d’une opération de distribution d’un million de lampes à faible consommation énergétique (LBC) à travers tout le territoire national. Une large campagne de sensibilisation et d’information sur les bienfaits de ces ampoules à travers tous les canaux de communication est prévue pour accompagner cette opération, explique-t-on de même source. L’utilisation à grande échelle de ce type de lampes permettra d’économiser jusqu’à 50 millions de dollars par an d’électricité. En parallèle, un texte est actuellement à l’étude en vue d’interdire l’utilisation des lampes classiques, annonçait lundi dernier le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, précisant que cette mesure est inscrite dans le cadre du PNME. Dans la même optique, un autre texte sur la généralisation de l’utilisation de GPL/Carburant est aussi à l’examen au niveau du ministère de l’Energie afin de diminuer l’utilisation des carburants conventionnels comme le gasoil dont l’Algérie importe d’importantes quantités. Ce même projet de texte porte, en outre, sur la généralisation de l’utilisation du gaz naturel comprimé (GNC) par les autobus exploités dans les grandes villes. L’opération Prop-air, initié dans ce sens, sera elle aussi poursuivie et renforcée en matière de nombre de kits à installer et aussi en matière d’incitations financières et fiscales. L’exemption de la vignette au profit des véhicules roulant en GPL/C, introduite dans la loi de finances 2011, fait partie de ces incitations.

Opération lancée dans la plupart des chantiers
De même, l’équipement des bus de l’Entreprise de transports urbain et suburbain d’Alger (Etusa) en kit GNC pourrait être élargi pour toucher des bus d’entreprises privées qui opèrent dans l’Algérois, selon l’APRUE. Eco-bât, qui porte sur la construction de 600 logements socio-participatifs (LSP) à haute performance énergétique (HPE) à travers 11 wilayas, a, lui aussi, fait objet d’une action de soutien à travers notamment la prise en charge à hauteur de 80% par le FNME des surcoûts de construction. La quasi-totalité des chantiers concernés par cette opération est déjà lancée, alors que ceux restant devraient l’être dans les toutes prochaines semaines. La quatrième opération inscrite dans le PNME est celle baptisée Top-industrie et consiste en la réalisation d’audits énergétiques dans le secteur de l’industrie. Avec un total d’une vingtaine d’audits énergétiques réalisés de sociétés grandes consommatrices d’énergie, notamment dans les domaines de production de ciment et de raffinage de produits pétroliers en 2010, cette opération est appelée à toucher jusqu’à 60 sociétés, tandis que les domaines concernés devraient être élargis à la pétrochimie et le dessalement de l’eau de mer, entre autres. Jusqu’à 70% des charges financières de ces audits seront couverts par le FNME. L’opération Alsol (installation de chauffe-eau solaires individuels) doit être, elle aussi, relancée avec un programme annuel de 2.000 kits pour les quatre prochaines années avec un financement de 45% du coût de l’unité par le FNME. L’Aprue s’apprête, dans le cadre de cette opération, à signer une convention avec le ministère des Affaires religieuses pour équiper 15.000 mosquées, à travers le territoire national, de chauffe-eau solaire. Elle a été précédée par un projet pilote qui portait, entre 2007 et 2011, sur l’installation de 400 kits individuels, rappelle-t-on. Ainsi, la stratégie nationale de développement des énergies renouvelables devant atteindre un taux de 40 % de génération d’électricité d’ici l’horizon 2025, peut porter ses fruits à court terme, tant la coopération aves les entreprises et firmes internationales, notamment allemandes, est fortement recommandée et elle est en voie de concrétisation.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel