Le Midi Libre - evénement - Appel à une journée de protestation nationale

Edition du 6 Avril 2011



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Snapap
Appel à une journée de protestation nationale
6 Avril 2011

Le Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (Snapap), version Belkacem Felfoul, appelle les travailleurs de la Fonction publique à observer aujourd’hui une grève nationale. Le monde du travail est en ébullition. Aucun secteur d’activité n’est épargné : la santé, la justice et bien d’autres secteurs sont en grève, ils seront rejoints par plus de trois cent mille travailleurs de la Fonction publique. Le Snapap, version Belkacem Felfoul, réussira-t-il à mobiliser tous ses adhérents pour faire de cette journée de protestation une action de démonstration de force pour contraindre les pouvoirs publics à la négociation ? Le jeu en vaut la chandelle pour les salariés affiliés à ce syndicat autonome. La plateforme de revendications est susceptible de drainer de nombreux travailleurs dans la journée de protestation. Le mécontentement des fonctionnaire est perceptible et un appel à une grève à toute les chances de d’aboutir pour peu que celui qui lance l’appel jouit d’une certaine représentativité au sein des masses des salariés en situation de précarité sociale.
Le ras-de-bol des travailleurs de la Fonction publique est généralisé et il semble que le moment est bien choisi par Belkacem Felfoul pour appeler à une journée de protestation dans le sillage des manifestations et grèves qui sont déclenchées par tous les secteurs d’activité à travers le territoire national. Ils seront, selon les chiffres fournis par le secrétaire général de ce syndicat, 382.753 travailleurs de la Fonction publique à observer aujourd’hui à l’échelle nationale, une grève d’une journée. Ce sera une première action a affirmé Belkacelm Felfoul, au cours d’une conférence de presse tenue récemment à Alger. Il a prévu une mobilisation de 80% des corps de la Fonction publique et il promet d’autres actions au cas où les pouvoirs publics ne satisfont aux revendications des salariés du secteur de la Fonction publique.
La plateforme de revendications soumise aux plus hautes instances concernées a trait à la promulgation de l’ensemble des statuts particuliers ainsi que leurs régimes indemnitaires dans les plus brefs délais en concertation avec le partenaire social Snapap, outre l’harmonisation des taux du régime indemnitaire concernant les corps communs (40% pour tous) et l’intégration de l’ensemble des contractuels et vacataires au niveau de la Fonction publique, ainsi que l’installation du conseil supérieur de la Fonction publique.
Le Snapap revendique également le respect du droit syndical et la neutralité de l’ouverture du dialogue et la concertation avec le partenaire social (Snapap) comme il demande la participation du Snapap à l’ensemble des caisses, notamment la Cnas, le FNPOS, le Cnes, et la révision des décrets n°82-179 relatifs aux œuvres sociales.
Le chapitre des revendications concerne aussi l’augmentation de la prime scolaire à 2.000 DA, des allocations familiales à 1.200 DA pour chaque enfant et pour finir sur cette longue liste de revendications, le Snapap exige le maintien de la loi actuelle sur la retraite. Un nouveau décret sur la loi sur le travail est en cours d’élaboration au ministère du Travail, la problématique de la retraite sera sans doute au cœur de ce nouveau texte de loi.
Des revendications qui du reste sont le vœu des travailleurs de tous les secteurs. Il reste à savoir si le Snapap, version Felfoul réussira à convaincre les fonctionnaires de la Fonction publique à participer en masse à cette journée de protestation. L’avenir de ce syndicat dépend de la mobilisation des travailleurs.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel