Le Midi Libre - Midi Centre - Journées techniques sur les blés durs

Edition du 18 Décembre 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Annaba
Journées techniques sur les blés durs
18 Décembre 2010

Les opérateurs de l’agroalimentaire et les agriculteurs doivent mettre en synergie leurs moyens et leurs efforts en vue d’améliorer les rendements, a indiqué mercredi à Annaba le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Rachid Benaïssa. Intervenant à l’ouverture des journées techniques sur la promotion de la qualité des blés durs dans les hautes plaines de l’est algérien, initiées par le groupe industriel Benamor, le ministre a souligné qu’il est aujourd’hui "impératif que les acteurs du secteur agricole s’inscrivent dans cette logique économique qui permet d’assurer la durabilité de leurs activités et de contribuer à la construction d’une économie moderne". L’objectif est de "parvenir à assurer la sécurité alimentaire qui représente un facteur de souveraineté nationale", a ajouté M. Benaïssa, avant de faire part de sa "satisfaction" quant à l’initiative du groupe Benamor qui a eu, a-t-il dit, "l’audace de lancer la réflexion autour de la mise en place d’un réseau régional en mesure d’organiser l’interprofession pour faire face aux contraintes de la filière céréalière de manière constructive". Saluant le renforcement des moyens de concertation entre l’ensemble des acteurs économiques agissant dans la filière des céréales, le ministre a estimé que ces journées techniques interviennent "au bon moment" car, a-t-il ajouté, l’amélioration de la production céréalière doit passer par l’adoption d’une démarche commune entre les agriculteurs et les transformateurs pour répondre aux nouveaux enjeux, tant économiques qu’alimentaires, tout en préservant l’environnement. "L’état actuel de la production de blé dur et son adaptation aux exigences du consommateur", "l’expérience étrangère dans la céréaliculture", "le stockage des blés" sont au menu, avec d’autres thèmes, de ces journées techniques qui se poursuivront jeudi avec la participation de chercheurs, d’opérateurs agro-industriels et de techniciens agricoles. Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural s’est ensuite rendu au siège de la wilaya de Annaba où il a procédé à l’installation du Comité régional interprofessionnel des céréales (CRIC) qui couvre les wilayas de Constantine, Mila, Skikda, Souk-Ahras et Béjaïa. Sixième du genre à l’échelle nationale, le CRIC est un espace de concertation et de propositions regroupant les membres du pôle céréalier agissant dans des conditions pédoclimatiques similaires, et dont les préoccupations se rapprochent en comparaison avec les autres pôles céréaliers. La délégation ministérielle s’est ensuite rendue, dans l’après-midi, dans la wilaya de Guelma où elle a visité une semoulerie et une pépinière relevant du groupe Benamor. Les locaux de l’ex-COFEL, d’une superficie de 4.890 m2, proposés pour être intégrés dans la structure nationale du froid, ont également été inspectés par M. Rachid Benaïssa.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel