Le Midi Libre - LE MI-DIT - Perpétuité pour un juge des peines accusé de faux en écriture

Edition du 17 Juillet 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Perpétuité pour un juge des peines accusé de faux en écriture
17 Juillet 2010

Le tribunal criminel près la Cour d’Alger a condamné, jeudi dernier, par contumace, à perpétuité, le juge de peines Al-Aïch Fodhil, accusé de faux en écriture à travers l’utilisation de fausses signatures et la falsification de documents officiels. Selon l’arrêt de renvoi, l’accusé exerçait ses fonctions en tant que juge de peines au tribunal d’Hussein Dey, section délits, avant son transfert au tribunal de Blida, section de l’état civil.
Lors de l’exercice de ses fonctions de juge au tribunal de Blida, section de l’état civil, le mis en cause avait falsifié un jugement, en utilisant une fausse signature, ce qui lui a valu le licenciement.
Le parquet général avait requis une peine de perpétuité contre l’accusé.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel