Le Midi Libre - evénement - Le contenu du LMD sera évalué

Edition du 17 Juillet 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Prévu à partir de la prochaine rentrée universitaire
Le contenu du LMD sera évalué
17 Juillet 2010

M. Benzaghou a annoncé la mise en place de la 1ère année du 3e cycle (D du LMD), ajoutant qu’un nouvel espace Internet allait être réceptionné de même qu’une maison de la science pour les rencontres scientifiques ainsi que le lancement de 80 blocs de laboratoires de recherche.

Après sa généralisation à toutes les spécialités de l’enseignement supérieur, à l’exception des sciences médicales et vétérinaires, le système LMD (Licence-Master-Doctorat) sera accompagné d’une évaluation de son contenu à partir de la prochaine rentrée universitaire. C’est ce qu’a indiqué, jeudi dernier à Alger, le recteur de l’Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene (USTHB), en marge de la cérémonie de clôture de l’année universitaire 2009-2010. « Cinq ans après le début du fonctionnement de ce système, une analyse de la situation s’impose », a-il dit. En effet, les réunions de concertation qui se sont déroulées au niveau d’un certain nombre de facultés seront couronnées de propositions lors de la prochaine rentrée universitaire. Pour rappel, les bacheliers de l’année 2004/2005 étaient les premières promotions du système LMD. Il s’agit d’un schéma de formation qui s’articule autour de trois paliers, notamment la licence version Bac + 3 ans d’études universitaires, le master version Bac + 5 ans d’études et enfin le doctorat version Bac + 8 ans d’études. La licence en LMD est sectionnée en deux paliers : la première formation de base est transdisciplinaire d’une durée de deux ans (acquisition des principes fondamentaux) et la deuxième formation est caractéristique offrant la possibilité d’accès à une spécialisation plus approfondie des études.
Par ailleurs, évoquant les relations entre l’université et le monde du travail, plus précisément les relations liant l’université aux entreprises économiques, le recteur a indiqué que des accords ont été conclus avec certaines d’entre-elles dans le but de faire bénéficier les étudiants en fin de cursus de stages assurant ainsi des postes d’emploi aux nouveaux diplômés. Le même responsable a indiqué que les relations qu’entreprend l’USTHB avec les entreprises économiques lui permettent d’être à l’écoute de celles-ci et de connaître de manière exhaustive leurs attentes en matière de formation.
Dans le même contexte, concernant l’année universitaire qui vient de s’achever, le recteur a indiqué qu’elle a connu la mise en place de la 2e année de Master, achevant ainsi la mise en place du 1er cycle (licence) et du 2e cycle (Master). L’année universitaire 2009-2010, a-t-il ajouté, a vu l’instauration du tutorat pour la première année de licence L1, avec quelque 8.375 inscrits, outre la mise en place de deux domaines à recrutement national en l’occurrence les maths-informatique (MI) et les sciences de la matière (SM). D’autre part, il a également indiqué qu’à l’issue de l’année universitaire 2009-2010, pas moins de 2.373 étudiants ont obtenu la licence et 751 autres ont décroché le Master, au moment où l’on s’attend à ce qu’un peu plus d’un millier d’ingénieurs (selon l’ancien régime) achèvent leur formation. Pour ce qui est des prévisions pour la prochaine année universitaire, M. Benzaghou a annoncé la mise en place de la 1ère année du 3e cycle (D du LMD), ajoutant qu’un nouvel espace Internet allait être réceptionné de même qu’une maison de la science pour les rencontres scientifiques ainsi que le lancement de 80 blocs de laboratoires de recherche. Il a aussi cité l’achèvement de la réalisation du 2e bloc de laboratoire et travaux pratiques dont la réception est fixée pour l’année universitaire 2011-2012.

Par : Amel Benhocine

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel