Le Midi Libre - Culture - Des festivals de danse, poterie et activités pour enfants

Edition du 17 Juillet 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Évènements culturels à Tizi-ouzou
Des festivals de danse, poterie et activités pour enfants
17 Juillet 2010

C’est Smail Mimoun, ministre du Tourisme et de l’Artisanat qui s’est déplacé sur place afin de procéder à l’inauguration officielle du Festival de la poterie de Maâtkas. Des milliers de visiteurs y sont attendus afin de découvrir cette manifestation devenue un festival institutionnalisé par l’Etat.

Festival arabo-africain des danses populaires, Festival de la poterie de Maâtkas et le festival "Lire en fête", la wilaya de Tizi-Ouzou abrite ces trois grands événements culturels depuis jeudi dernier. Durant ainsi une quinzaine de jours, la fête sera au rendez-vous aux quatre coins de la wilaya. Jeudi dernier, à Maâtkas, c’est Smail Mimoun, ministre du Tourisme et de l’Artisanat qui s’est déplacé sur place afin de procéder à l’inauguration officielle du Festival de la poterie de Maâtkas. Des milliers de visiteurs y sont attendus afin de découvrir cette manifestation devenue un festival institutionnalisé par l’Etat. La présence du ministre du Tourisme et de l’Artisanat à l’ouverture officielle illustre l’importance qu’accorde désormais l’Etat à cette activité. Le même ministre a annoncé, lors de sa visite que dans le but d’encourager ce créneau, l’Etat ambitionne la création de 540 mille postes de travail en investissant pas moins de 189 milliards de dinars d’ici 2014. Par ailleurs, Smail Mimoun a annoncé la construction d’une maison de la poterie au chef-lieu de wilaya ainsi que des annexes au niveau des communes. Depuis jeudi dernier donc, la région de Maâtkas est en effervescence, surtout que la chanteuse Nouara a été annoncé pour animer le spectacle de clôture. En attendant, tous les jours, de 9 h à 20 h, les écoles Onnar- Mohamedet Frères-Tamoud, abritent les expositions de poterie et d’autres objets traditionnels connaissent un flux ininterrompu de visiteurs. Toujours dans le cadre du Festival de la poterie de Maâtkas, des ateliers ont été mis en place, à savoir des ateliers de poterie pour enfants et adultes et des ateliers de calligraphie berbère. En plus des expositions ventes, le festival prévoit une série de conférences inhérentes au thème de l’activité, comme "Les droits et devoirs des artisans", "La stratégie pour un véritable développement du secteur artisanal", "L’apparition de la poterie en Afrique du Nord" et "Méthodes de collecte et poterie de Maatkas, un patrimoine à sauvegarder". Des troupes théâtrales et des groupes de danse égayeront le Festival de la poterie, précisent encore les organisateurs. Ces derniers annoncent la participation de troupes venues de plusieurs régions d’Algérie.

La danse folklorique à l’honneur
Simultanément au Festival de la poterie de Maâtkas, la wilaya de Tizi-Ouzou abritera à partir d’aujourd’hui la cinquième édition du Festival arabo-africain de danses folkloriques. Des moyens énormes ont été dégagés par le ministère de la Culture afin de réussir cet événement qui verra la participation de plusieurs troupes venues de nombreux pays. Neuf pays, dont l’Algérie, bien évidemment seront de la partie. Les pays qui prendront part à ce festival sont : la Tunisie, la Côte d’Ivoire, la Jordanie, la France (immigration), la Syrie, la Palestine, le Sénégal, le Mali et le Guinée. Plusieurs wilayas seront également au rendez-vous de Tizi Ouzéen, à l’instar de Khenchla, Sidi Bel-Abbes, Constantine, Tlemcen et Mascara. Le Festival s’ouvre ce matin, samedi, avec un défilé des troupes participantes du stade du 1er- Novembre à l’avenue Abane- Ramdane, avenue Houari-Boumediene vers la maison de la culture. L’ouverture est prévue à 9h. Suivra la cérémonie d’ouverture à 10 h 30 à la maison de la culture. Aujourd’hui, deux spectacles sont au menu : le premier avec les troupes du Mali, de Palestine et de Mascara et le deuxième à 21 h avec les chanteurs syriens Rola Karem et Mohamed Abdelkarim. Jusqu’au 21 juillet, les troupes de danses folkloriques se succèderont dans la ville de Tizi et dans d’autres villes de la wilaya comme Tizi Rached, Larbaâ Nath Irathen, Tigzirt, Azeffoun, Maâtkas, Redjaouna, Draâ Ben Khedda et Tala Atmane. Dans le cadre de ce festival, les organisateurs ont programmé un colloque sur la symbolique des danses populaires africaines où plusieurs universitaires feront des exposés à ce sujet.

«Lire en fête»
Le troisième festival abrité par la ville de Tizi-Ouzou, depuis hier, est celui consacré aux enfants et initié par le ministère de la Culture : «Lire en fête». Un programme riche et varié a été concocté par les organisateurs au profit des enfants de la wilaya. L’ouverture a eu lieu hier à la maison de la culture avec la programmation de danses folkloriques avec la troupe de Taourirt Mokrane, un spectacle avec le magicien Hachemi Aomar, une pièce de théâtre présentée par Melle Asma, un spectacle de marionnettes par la troupe de Tipaza et enfin, des jeux kermesses avec Amar Colombo. Ce festival entre dans le cadre d’un programme spécial initié par le ministère de la Culture et visant les wilayas pilotes suivantes : Alger, Blida, Tipaza, Tizi-Ouzou, Médéa, Boumerdès et Bouira. Ce programme sera élargi aux 48 wilayas d’ici 2011. Au menu de Lire en fête, on signale aussi la mise en service de bibliobus pour enfants, des ateliers de travaux manuels, des projections de films pour enfants, des rencontres avec des conteurs. On annonce aussi des pièces théâtrales pour enfants et des ateliers d’écriture et de lecture de contes pour enfants avec la participation des auteurs Lynda Koudache et Anna Ben Aibouche. La clôture du festival Lire en fête prévoit, outre des remises de prix pour les lauréats, un gala avec le chanteur pour enfants, Ali Meziane.

Par : Lounes Bougaci

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel