Le Midi Libre - Supplément Magazine - Les peelings, une pratique en vogue en Algérie

Edition du 29 Avril 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Dr Oughanem, Président de la SAME dermato-vénérologue qualifié en médecine esthétique
Les peelings, une pratique en vogue en Algérie
28 Avril 2010

Du mot anglais «peel» voulant dire «écorce», le peeling est l’action de retirer l’écorce. En médecine esthétique, le peeling est un acte de relissage cutané (exfoliant la couche superficielle de la peau) avec un agent chimique acide ou un agent naturel acide. Cela permet de redonner à la peau tout son éclat, de redonner au visage, au cou, au décolleté ou aux mains un aspect lisse, jeune et de couleur homogène. En médecine esthétique, les peelings permettent de lisser rides et ridules en éliminant la couche superficielle de la peau et, par conséquent, les cellules les plus endommagées de l’épiderme. Ils rendent la peau plus lisse et stimulent la synthèse du collagène et des fibres élastiques. Les peelings permettent également de traiter les taches pigmentaires, les ridules, les petites cicatrices d’acné et le relâchement cutané. Les différents peelings se distinguent par leur profondeur d’action en fonction de la concentration des produits, du type de substance utilisée, du temps d’action et du nombre de couches appliquées. Ne confondez donc pas les peelings proposés en salon ou institut de beauté avec ceux pratiqués en cabinet médical. C’est pourquoi, avant de vous engager à redonner une nouvelle jeunesse à votre peau mise à rude épreuve par la patine du temps, vous devez absolument vous orienter vers des médecins esthétiques ou des dermatologues qui ont une grande expérience dans l’application de peelings. Et pour trouver un bon spécialiste, cela se répand de bouche à oreille. Pour en savoir plus sur cette médecine qui donne à la peau une nouvelle brillance, et «retrouver» en quelque sorte sa chère jeunesse, écoutons le docteur M. Oughanem président de la SAME, membre du conseil de l’Ordre des médecins d’Alger, dermato- vénéréologue qualifié en médecine esthétique dans cet entretien accordé au Midi Libre.

Midi Libre : Qu’est-ce qu’un peeling ?
Dr M. Oughanem: Un peeling est un nettoyage de peau en profondeur. Il est pratiqué, par un médecin expérimenté, en appliquant un produit acide étudié, à l’aide d’un coton-tige ou avec deux doigts gantés, afin d’enlever toutes les imperfections de la peau.
Le but de ce peeling est, dans un premier temps, de donner un coup d’éclat à la peau ; les pores dilatés vont se refermer, le teint sera homogénéisé et enfin on obtient une structure de peau plus fine et plus agréable au toucher et au regard. Le deuxième avantage du peeling est qu’à force de le répéter, on stimule certaines cellules (les fibroblastes) qui sont a l’origine de la synthèse du collagène et des fibres élastiques et cela permet à la peau de ne pas vieillir rapidement et de reculer au maximum les signes du temps.
Ce qu’il faut savoir également, c’est que le peeling est intéressant à titre prophylactique chez les personnes jeunes avec ou sans ridules, afin de retarder au maximum le vieillissement précoce de la peau. Il est conseillé de faire un peeling une fois par année en évitant les périodes de grandes chaleurs, cela se fait en quatre séances pour obtenir une peau complètement régénérée.

Cette solution est-elle envisageable pour les femmes chez lesquelles les rides sont déjà installées ?
Pour les rides d’expression on applique la toxine botulique qu’on injecte au niveau de ces rides et dont le résultat est spectaculaire, mettant au repos temporairement les muscles, ce qui donne un aspect relâché, détendu à la peau et au visage.
Concernant la perte du volume du visage on peut le corriger, en injectant de l’acide hyaluronique. C’est un produit qui est fabriqué naturellement par notre peau mais dont la quantité diminue avec l’âge avec pour conséquence l’apparition des rides et des sillons.

Existe-t-il des effets secondaires pour le peeling, le botox ou le comblement?
Il s’agit, dans les trois cas, de pratiques médicales, qui se font après avoir examiné le patient, demandé quelquefois des analyses et poser des questions sur les antécédents, autrement dit après avoir établi un examen clinique pointu et complet.
Si après cela, on découvre des pathologies qui contre-indiquent ces techniques, le patient ne sera pas traité. Des explications lui sont fournies. Par contre les patients en bonne santé, n’ayant aucune maladie, peuvent bénéficier de ces trois techniques avec des résultats satisfaisants.

Peut-on faire confiance à certaines esthéticiennes pour un peeling?
Le peeling est un geste purement médical, c’est un geste qui touche l’épiderme et le derme superficiel. Lorsque l’on n’est pas formé pour et quand on touche le derme superficiel, on peut y laisser des cicatrices.
L’esthéticienne fait des gommages et des nettoyages de peau. Ce sont des gestes qui peuvent être complémentaires au peeling, mais qui s’arrêtent à la première couche de l’épiderme, c’est-à-dire la couche cornée.

Comment faire pour trouver un bon médecin ?
Le bon médecin se trouve par le bouche à oreille. Un médecin qui fait trop de publicité n’est pas forcement le meilleur, car la publicité en médecine est, déontologiquement parlant, interdite.
Le bon médecin est celui qui a prouvé ses compétences auprès d’un membre de la famille, d’un ami ou d’une personne de votre entourage.

Le peeling se pratique pour quelles catégories de personnes?
Les femmes sont plus demandeuses en soins esthétiques que les hommes. Il y a toutes les tranches d’ages, des jeunes et des moins jeunes, de même de toutes les catégories sociales.

Les résultats sont visibles après combien de temps ?
Aucune technique de médecine ne donne des résultats si elle est utilisée seule, c’est l’association de plusieurs techniques qui nous permet d’optimiser les résultats.
Il faut savoir qu’en médecine esthétique, on n’utilise pas de bistouri. En général il n’y a pas d’arrêt de travail parce que c’est une médecine douce, à la différence de la chirurgie où l’on hospitalise le patient et ou l’on anesthésie.

Quelles sont les différentes techniques dermatologiques ?
Le peeling, la toxine botulique pour les rides d’expressions, l’acide hyaluronique: pour combler les creux, redonner du volume à une joue qui s’est creusée, refaire une lèvre qui n’est plus pulpeuse, supprimer les cernes, les rides…
Le laser épilatoire pour les femmes qui souffre d’hirsutisme (excès de poils anormaux) après examen et traitement hormonal
Radiofréquence : c’est un appareil qui émet des rayons permettant de remodeler la peau, de la rendre plus ferme.
Mésothérapie : On utilise un cocktail de vitamines auquel en ajoute de l’acide hyaluronique pour donner de la jeunesse à une peau vieillie. Cela se fait par des injections superficielles de façon manuelle ou au pistolet injecteur.
Ces techniques sont le plus souvent associées pour donner le meilleur résultat. Toutes ces techniques sont pratiquées en Algérie.

Quand a-t-on recours au chirurgien plasticien ?
La chirurgie est indiquée chez les femmes qui, par ignorance ou manque de temps, n’ont pas fait de soins préventifs et qui ont la peau abimée, trop relâchée. D’où l’intérêt de la médecine esthétique.

Ces soins, sont-ils remboursés par la sécurité sociale ?
Les soins esthétiques en général et la chirurgie esthétique en particulier, ne sont pas remboursés par la sécurité sociale, sauf dans les cas de chirurgie réparatrice : sein refait suite à un cancer, nez opéré suite à un accident… ou pour les cas d’hirsutisme.

Peut-il y avoir échec lors de ces pratiques ?
Comme dans toute pratique médicale, le risque zéro n’existe pas. Par contre, si l’indication du soin proposé est bien posée, si le médecin est bien formé et si le produit utilisé est de bonne qualité, le risque d’échec est vraiment minime.

Que pensez-vous de toutes les gammes de crèmes présentes sur le marché ?
Les crèmes sont efficaces, à titre préventif, si on les adopte assez tôt.
Les bons produits sont vendus en général en pharmacie et doivent être achetés sur prescription médicale.

Quels conseils pouvez-vous donner à nos lecteurs ?
Le capital jeunesse est un patrimoine à préserver jalousement. La peau est continuellement agressée par le froid, les rayons UV, la pollution… et c’est pour ces raisons que l’on doit renouveler tous ces soins régulièrement. Actuellement il existe plusieurs moyens pour informer les gens : les médias, le net… sur toutes ces techniques, car nous sommes dans une société où le paraître joue un rôle important et facilite la vie. Les soins esthétiques commencent, petit à petit, à entrer dans nos mœurs et à être pratiqués de plus en plus. Aussi, le choix du médecin, qui doit maîtriser toutes ces techniques, doit être rigoureux. Enfin, actuellement, on a les moyens de retarder au maximum les effets du temps grâce aux soins esthétiques faits de façon régulière, selon un canevas établi par un médecin expérimenté dans ce domaine.

Par : Ourida Ait Ali

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel