Le Midi Libre - Midi Alger - 700 milliards de centimes pour la réfection des routes

Edition du 29 Avril 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Eucalyptus
700 milliards de centimes pour la réfection des routes
29 Avril 2010

S’engageant dans une course contre la montre avec la recrudescence des averses, les responsables du secteur des travaux publics au niveau de la commune des Eucalyptus ont accéléré la cadence des travaux de bitumage et d’entretien de tronçons dégradés des voies d’accès interquartiers et la route reliant la ville à la périphérie.

L’enveloppe octroyée au titre du plan communal de développement de 2010 est estimée à 700 milliards de centimes. Somme qui révèle, selon les instances locales, le degré de dégradation qu’a connu le réseau routier à travers la commune durant ces dernières années, mais qui correspondant à la dynamique de reconstruction en cours depuis l’an 2007. En effet, une grande partie de l’ancien réseau se trouve dans un état impraticable, malgré les nombreuses opérations de revêtement effectuées à partir de l’an 2008, où l’urbanisation de la ville a atteint son apogée en termes de projets, visant à l’amélioration du cadre de vie de près de cent mille habitants. Une extraordinaire dynamique s’est installée à travers le tissu urbain à rénover, ce qui a entrainé une fluidité de la circulation pour tous les véhicules et engins utilisés au profit d’un combat des travaux publics, engagé dans une optique de désenclavement d’un site qui a été la cible du terrorisme, en outre sa mise en valeur dans le cadre de l’investissement du potentiel local. A vrai dire, la rénovation des conduites et de différents réseaux d’eau, d’électricité et de gaz a fait que les routes ont été éventrées à plusieurs points. De manière à assister vraiment à des retranchements au niveau de quartiers populaires, où la nécessité de rénover les installations hydriques et sanitaires, était carrément dictée par le souci de fournir, à plus de vingt mille habitants, des commodités urbaines, lesquelles sont apparues solennellement au cours de l’an 2009. En plus, les pluies diluviennes abattues ces trois dernières années sur le territoire de la commune ,ont provoqué, à maintes reprises, des inondations ravageuses, ayant pour conséquence la dégradation des infrastructures routiéres. Pour cela, les interventions engagées étaient urgentes dans le but de rétablir la circulation automobile sur des points sensibles à l’activité quotidienne de la population. Toutefois, les consistantes opérations sont toujours censées être inscrites dans un cadre de projet communal de développement. Comme c’est le cas cette année, où l’inscription de nombreux projets de maintenance était la revendication des citoyens et la proposition des élus. Quant à l’administration de tutelle, la réhabilitation des routes est quasi importante, d’autant que l’état d’avancement d’opérations socio-économiques semble compromis par le rythme de la réalisation et la maintenance du réseau routier. A cet effet, les services techniques, après la désignation d’entrepreneurs qualifiés, s’efforcent à mettre le paquet au niveau des points névralgiques, mais surtout de miser sur le respect des délais de réalisation. Le manque de temps à l’approche du printemps l’obligeant, d’autant que les giboulées printanières sont souvent particulièrement fortes, d’où tous les usagers de la route sont appelés à en prévenir les fâcheuses conséquences.

Par : A.-Hamid Meghiche

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel