Le Midi Libre - evénement - «Le projet de loi ouvre la porte aux étrangers» 

Edition du 29 Avril 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Hamdi Mohamed Lamine, président de l’Ordre national des experts comptables au Midi Libre
«Le projet de loi ouvre la porte aux étrangers» 
29 Avril 2010

Le projet de loi relatif aux professions d’expert comptable, de commissaire aux comptes et de comptable agréé, qui sera examiné aujourd’hui par les députés, suscite moult inquiétudes chez les professionnels , «l’objectif fondamental à travers ce projet de loi, c’est l’ouverture» déclare, sentencieux, le président du Conseil de l’Ordre national des experts comptables, des commissaires aux compte et des comptables agréé. Hamdi Mohamed Lamine nous a indiqué, en effet, hier lors d’une visite au journal, que «ce projet de loi constitue une menace pour les professionnels tant on va forcer la profession de comptable à disparaître et, comme ça, on ramènera des étrangers ». A travers son président, le conseil de l’ordre de ces professions reproche au projet de Karim Djoudi, le ministre des Finances, de vouloir «fonctionnariser la profession». En effet, le projet du gouvernement, qui ambitionne de réformer de fond en comble les règles régissant ces trois professions, exprime la volonté du ministère, comme l’a déclaré Djoudi , de «remédier à la situation actuelle par la réappropriation par les pouvoirs publics des prérogatives de puissance publique, la réorganisation de la profession, l’exercice de la tutelle sur la profession et l’élévation du niveau de formation des professionnels ». En voulant reprendre son rôle de puissance publique, le ministère réduit à sa plus simple expression les missions du conseil de l’ordre qui sera soumis, une fois le projet adopté, à la tutelle du ministère. C’est ainsi désormais ce dernier, à travers le Conseil national de la comptabilité, qui délivrera les agréments pour l’exercice de ces trois professions alors que cela relevait, jusque-là, en vertu de la loi actuelle, des prérogatives du conseil de l’ordre. «  Nous demandons a être reconnus comme toutes les autres professions qui ont leur autonomie»  a ajouté M. Hamdi Mohamed Lamine pour qui la volonté du ministère de «fonctionnariser» la profession est évidente. Ce projet de loi va aussi scinder le conseil de l’ordre en trois entités, une pour les experts comptables, une autre pour les commissaires aux comptes et une troisième pour les comptables agréés.

Par : Amine Salama

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel