Le Midi Libre - Midi Est - Le foncier fait toujours défaut

Edition du 7 Avril 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Bordj Zemmourah, projets de développement
Le foncier fait toujours défaut
7 Avril 2010

La daira de Zemmourah qui compte plus de 30.000 habitants fait face à un déficit d’assiettes de terrain pour l’implantation des projets à l’instar de toutes les régions de même géographie. Pas moins de neuf projets végètent dans les tiroirs et ne voient toujours pas le jour à cause du problème du foncier qui se pose avec acuité. Pour pallier ce manque, les pouvoirs publics comptent recourir à l’achat de terrains à des particuliers. Cela dit, Bordj Zemmourah n’est pas à la traîne par rapport aux autres dairas en termes de développement. En témoigne la nette baisse de l’exode rural ces derniers temps après la mise en œuvre de différents projets inscrits dans le programme de développement : un hôpital de 60 lits une salle OMS un taux d’AEP de 80% un réseau d’assainissement qui touche 96% des habitations, 98,58% de foyers raccordés au gaz, le réseau routier a été réféctionné et modernisé dans l’ensemble. Par ailleurs, la commune de Ouled Dahmane (17.000 âmes) est approvisionnée en AEP depuis le barrage de Tichihaf (Béjaïa) et 80% des foyers de la commune de Tassameurt ont été raccordés au gaz naturel. Ainsi les habitants de la première commune en auront fini avec les gerricans et les MTH et ceux de la deuxième avec la bonbonne qui s’écoulait parfois à 300 DA ou plus, encore fallait-il la trouver. M. A.

Par : M. Allouache

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel