Le Midi Libre - Culture - Sonia subjugue les Constantinois

Edition du 7 Avril 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Théâtre
Sonia subjugue les Constantinois
7 Avril 2010

La participation du théâtre régional de Skikda, avec la pièce, mise en scène par Sonia, "Devant les murs de la ville", une adaptation d’une oeuvre de Tankred Dorst, a été un des moments les plus intenses des journées maghrébines du théâtre professionnel qui se déroulent à Constantine. Le mur imposant improvisé sur la scène du Théâtre régional de Constantine (TRC), constituant le principal décor de la pièce, a marqué de prime abord les esprits, soulevant d’emblée moult questionnements dans les rangs des spectateurs, rapidement pris, ensuite, dans un chassé-croisé de personnages se poursuivant, se heurtant, traquant les démons de l’humanité. Rien de tel que d’affronter ses démons pour s’affranchir des barricades car les murs les plus puissants sont en nous, a "philosophé" un spectateur au sortir du théâtre, ravi autant par la pièce que par les superbes décors signés du scénographe Abderahmane Zaaboubi. Adaptée au théâtre par Khaled Bouali, la force de la touche artistique de Sonia, metteur en scène de cette pièce, a fait "exploser" les talents insoupçonnés d’une multitude de jeunes qui se sont distingués par une maîtrise et une cohérence de jeu que seule peuvent apporter une rigueur et un investissement passionné. La jeune comédienne Nadia Laarini, dont les professionnels du théâtre ont assimilé la gestuelle jusqu’à l’appropriation du personnage au jeu de Sonia elle-même, au grand bonheur du public, d’ailleurs, a été la révélation de ce festival dans sa 10e soirée. Tant de commentaires ravis : "Le théâtre Skikdi nous a révélé une autre Sonia". Emue par un succès mérité, rendu par les acclamations nourries d’un public connaisseur, Sonia, pourtant accoutumée au succès de ses pièces, intra et extra muros, soit en tant que comédienne ("Prix de la Tunisie", 1e prix d’interprétation féminine au festival de Carthage, en 2001à), ou en tant que metteur en scène ("Journal d’une insomniaque", adaptée dune oeuvre de Rachid Boudjedra), s’est dite "charmée, une fois de plus, par la magie du TRC".


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel