Le Midi Libre - Midi Est - Le wali présente le bilan 2005-2009

Edition du 7 Fevrier 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




SOUK-AHRAS
Le wali présente le bilan 2005-2009
7 Fevrier 2010

La wilaya de Souk-Ahras a bénéficié durant le quinquennal 2005-2009 de 120 milliards de dinars consommés à hauteur de 80%, a annonce le wali, M. Fatmi Rachid, lors du briefing qu’il a animé ce week-end au siège de la wilaya. Le secteur des travaux publics a été le plus favorisé puisqu’à lui seul, 32% budget ont été alloués, soit 25 milliards de dinars, suivi de l’urbanisme (9 Mds DA), l’éducation (6,70 Mds DA), la santé (6,30 Mds DA), les infrastructures administratives (6,00 Mds DA) et l’enseignement (4,50 Mds DA). Les 78,97 milliard de dinars alloués aux plans de développement de la wilaya ont profité aux PCD (plan communal) pour 1.700 opérations à hauteur de 71,67 Mds DA contre 7,30 Mds DA aux PSD (plan sectoriel) pour 800 opérations. En somme, 2.524 opérations PCD et PSD ont couvert durant ce quinquennal plusieurs secteurs, dont celui du logement tout type confondu avec 21 Mds DA. Les programmes centralisés qui s’élèvent à 16 Mds DA ont touché l’hydraulique (10 Mds DA), les travaux publics (3 Mds DA) et le transport. Les crédits ont, de leur côté, atteint 64,79 Mds DA, dont 48,29 Mds DA dans le cadre du programme ordinaire de développement et 16,50 dans celui des Hauts-Plateaux.
L’impact de ces efforts sur le développement économique et social de la wilaya est considérable, selon le premier magistrat de la wilaya, puisque ça a permis l’ouverture de 190 millepostes de travail, dont 14.500 permanents, et de réduire le taux de chaumage de 23,50 à 17,21. Le wali n’a pas omis de signaler que cet effort a aussi contribué au développement des secteurs de la santé et de la jeunesse qui affichaient, il y a quelques années, un très grand retard à cause des scandales qui les ont secoués. Aussi, la couverture en gaz, électricité et eau potable est passée successivement à 54% , 96% et 92%, le taux d’occupation par logement (TAL) à 5,4 et le taux d’occupation par salle de classe à 29 au cycle primaire, 32 au moyen et 29 au secondaire. Cependant, le problème qui intrigue le premier responsable de la wilaya demeure la qualification des entreprises. En effet, sur 1.200 entreprises recensées au niveau de la wilaya, dont 600 nouvelle, seulement 12 possèdent la catégorie 4, alors que pour reconstruire la mosquée El-Aman, par exemple, la catégorie 6 est exigée, ce facteur représente la cause principale du retard affiché dans le démarrage de certains projets, à l’image de l’hôpital de M’daourouche.
K. M.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel