Le Midi Libre - evénement - Belkhadem menace d’exclure les fauteurs

Edition du 9 Janvier 2010



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Indiscipline et défaillances au FLN
Belkhadem menace d’exclure les fauteurs
9 Janvier 2010

Ce qui s’est passé lors des élections sénatoriales du 29 décembre dernier, où le FLN a perdu plusieurs sièges pour cause d’indiscipline de ses élus, était trop grave pour passer inaperçu et ne pas susciter, l’ire de la direction du parti.

Le secrétaire général de l’instance exécutive du FLN vient, ainsi, de monter au créneau en brandissant la menace de sévir contre tous ceux qui ont fait fi des instructions et directives de la direction politique du parti causant, par leur comportement, la perte d’au moins une dizaine de sièges à la chambre haute du Parlement. «Les personnes qui, par non assiduité ou négligence, sont responsables de l’échec du parti dans des régions où il avait toutes ses chances de réussir, seront sanctionnées» a indiqué, en effet, Abdelaziz Belkhadem ce jeudi. S’exprimant lors de la réunion des secrétaires des mouhafadhas, Belkhadem a clairement laissé transparaître sa colère ce d’autant, comme il l’a affirmé, que le parti «n’a empêché aucune candidature pour les élections primaires (…) et a respecté la personne plébiscitée par la majorité». Il a cependant omis de faire référence aux cas de trois candidats qui ont été remplacés par la direction du FLN alors que les élus les ont plébiscité lors des élections primaires. Belkhadem, qui a annoncé que ces «défaillances» seront largement discutées avec les mouhafadhs des wilayas concernées, a souligné que «toute personne avérée régionaliste ou corrompue sera exclue». Dans la foulée, et sur un ton qui en disait long sur son dépit, l’orateur dira aussi que «seules les personnes qui ont confiance en ce parti et veulent qu’il reste la première force politique du pays seront présentes à ce congrès». Les cadres dirigeants qui se sont portés candidats sans l’aval de la direction politique seront certainement ceux qui s’exposeront le plus aux sanctions et aux foudres de la direction. Car, comme l’a souligné Belkhadem, «si le candidat est un membre dirigeant qui a agi de façon contraire aux intérêts du parti, cette qualité sera une circonstance aggravante dans la sanction qui sera prise à son encontre». Le FLN, pour rappel, a juste pu préserver les sièges des 23 sénateurs sortants, mais il court le risque de perdre le siège de la wilaya de Ouargla puisque le Conseil constitutionnel a, après examen des recours, décidé de réorganiser les élections dans cette wilaya. Une aubaine pour son rival, le RND, qui pourrait glaner un siège supplémentaire, lui qui a déjà rafé 20 sièges confortant ainsi ses positions au Sénat. Sur les préparatifs relatifs au prochain congrès du FLN, le secrétaire général de l’instance exécutive a transmis aux secrétaires des mouhafadhas les avants projets élaborés par les sept sous-commissions afin d’être débattus et enrichis par la base militante. Ces avants projets enrichis seront ensuite soumis, lors d’une réunion qui se tiendra au mois de février, à l’instance exécutive, a annoncé Belkhadem avant de préciser que les congrés régionaux auront lieu au début du mois de mars. Il n’a, toutefois, avancé aucune date quant à la tenue des assises du 9e congrès, mais que tout porte à croire qu’il aura lieu avant la fin du mois de mars prochain. K. H.

Par : Kamal Hamed

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel