Le Midi Libre - Midi Kabyle - Un village historique

Edition du 24 Septembre 2009



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Tarihant
Un village historique
23 Septembre 2009

Tarihant figure parmi les plus grands villages de la Kabylie, de même qu’il est classé parmi les plus anciens. Les vieux villageois affirment qu’il était déjà peuplé bien avant l’arrivée des Turcs, dans la région de Tizi-Ouzou et de ses environs.

Actuellement plus de 4.000 âmes y vivent en parfaite harmonie avec la nature, qui faut-il le souligner, gâte vraiment ses habitants.
Situé à 7 km du chef-lieu de la commune de Boudjima dans la wilaya de Tizi-Ouzou, ce village possède une histoire riche en évènements, dont les racines s’étendent jusqu’à la Préhistoire, ainsi que l’attestent les vestiges archéologiques découverts récemment.
Ce village qui se distingue par sa beauté naturelle et la générosité de son climat est enveloppé par le charme magnifique de ses montagnes qui lui donne une dimension qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans toute la Kabylie.
Les monuments historiques et archéologiques, qui s’y trouvent, témoignent des civilisations passées qui ont certainement fait de Tarihant, autrefois, un important carrefour d’échange et trocs commerciaux en tous genres.
L’un des plus importants vestiges mis au jour demeure, indiscutablement, ce que l’on appelle «la place du Rocher», une sorte de grotte préhistorique, site sur lequel les chercheurs ont découvert des traces d’outils remontant à la période préhistorique. Située seulement à trois kilomètres au sud de village, cette grotte possède huit mètres de hauteur environ et possède un seul accès pour accéder à l’intérieur
Selon les villageois, ce lieu demeure sacré en dépit du passage de plusieurs générations, c’est l’endroit où se rassemblent les ancêtres de village depuis la nuit des temps et il continue à être visité par villageois des alentours en différentes occasions.
A l’intérieur de cette grotte spacieuse on trouve des motifs et des symboles significatifs de couleur rouge brique, des graffitis et autres formes d’écritures que l’on ne trouve, généralement, qu’au sud de l’Algérie (Hoggar et Tassili). Les archéologues après études et recherches ont classé ce village par ordre chronologique lointain.
Les villageois souhaitent que ces vestiges soient mis en valeur, car tout est en place pour témoigner, que Tarihant deviendra, peut-être, un jour un musée à ciel ouvert.

Par : MOHAMED ZALOUK

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel