Le Midi Libre - Midi Centre - Réaménagement des marchés couverts

Edition du 24 Septembre 2009



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Tipasa, Direction du commerce
Réaménagement des marchés couverts
24 Septembre 2009

Dans le cadre d’un programme de réhabilitation des marchés couverts, la Direction du commerce de la wilaya de Tipasa a procédé au réaménagement de cinq marchés, Bou Ismail, Koléa, Cherchell, Fouka et Hadjout pour une enveloppe de 50 millions de dinars, soit 10 millions pour chacun. «Cette action s’inscrit dans le but de donner à nos marchés un aspect plus propre, plus organisé et plus accueillant», explique le directeur de commerce de la wilaya.
Par ailleurs, ces travaux de réhabilitation qui ont duré quelques mois n’étaient pas du goût des commerçants activant au sein des marchés et de quelques citoyens habitués à faire leurs courses dans ce marché couvert communal de fruits et légumes de Hadjout qui a été construit en 1935. Le sol et les étals ont été refaits ainsi que l’installation électrique et l’éclairage. Cependant, les commerçants ne sont guère satisfaits et préfèrent le marché comme il était avant sans cette dalle de sol et ces lustres en boule servant d’éclairage. «Ce marché est un marché de fruits et légumes, il ne nécessite pas de la dalle de sol, ce n’est pas une bijouterie d’autant plus qu’elle est glissante. Les étals étaient meilleurs avant, c’était en marbre, pourquoi détruire du marbre pour mettre ces étals en béton ? C’est inutile et pas pratique car derrière ces étals l’eau stagne alors qu’avant ça permettait le passage de l’eau par-dessous. C’est du n’importe quoi. Le marché était meilleur avec les matériaux des année 30», soutient B.A.M., commerçant au marché de Hadjout. Il faut noter que les commerçants ont chômé pendant toute la duré des travaux jusqu’à sa réouverture le 17e jour du mois de ramadhan. «Pendant quatre mois, je n’ai eu aucune rentrée d’argent. Je suis père d’une famille composée de quatre membres. Si je n’avais pas des proches qui m’ont tant bien que mal aidé, comment aurais-je fait pour les nourrir ? C’est injuste», déplore B.A.M.

Par : KAHINA ABOUD

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel