Le Midi Libre - Midi Alger - Le P/APC résilie un contrat avec une entreprise de bâtiment

Edition du 24 Septembre 2009



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Commune des Eucalyptus
Le P/APC résilie un contrat avec une entreprise de bâtiment
23 Septembre 2009

Le P/APC de la commune des Eucalyptus a procédé, sans tambour ni trompettes, à la résiliation d’un contrat qui liait ses services à l’entrepreneur chargé de la réalisation de travaux de réaménagement concernant l’école Talha 2. Le maire a été amené à prendre cette décision extrême après une visite improvisée sur le chantier dans le but d’évaluer l’avancement des travaux. Sur place il déplorera la stagnation du projet et constatera que rien n’avançait comme souhaité. Le cahier des charges imposait, pourtant, à l’entreprise en charge des travaux de les livrer dans un délai bien déterminé entre les deux parties. L’entreprise dans ce cas précis était loin d’avoir respecté son engagement concernant l’avancement et l’achèvement desdits travaux. Face à cette situation qui pénalise les écoliers de cette localité, Monsieur le Maire n’a pas tergiversé et a décidé sur le champ d’annuler le contrat aux torts de l’entreprise et compte confier, dans un très bref délai, le projet à une autre entreprise, à laquelle il sera exigé le respect des délais. Souvent par laxisme ou bousculés par les affaires courantes les P/APC réagissent rarement dans ce genre de cas, malheureusement trop fréquents, et l’on assiste à des chantiers qui trainent en longueur enpoisonnant la vie des riverains. L’édile des Eucalyptus, et pour sa louable réaction, d’avoir oser passer à l’action mérite une mention spéciale. Cette action mérite d’être signalée, car si l’on signale les actions négatives, il faut également parler et applaudir celles positives, les lecteurs sont en droit d’en être informés. D’ailleurs les résidants des Eucalyptus ont tous applaudi à l’initiative de leur maire qui les réconcilie ainsi et enfin avec cette corporation tellement décriée. Ils sont fiers de leur «maire» et ne se gênent pas pour le clamer haut et fort à qui veut bien les entendre, affirmant avoir le meilleur «mire» d’Alger. Le concours est donc ouvert, un autre P/APC fera-t-il mieux et le détrônera-t-il ? Attendons pour voir...

Par : S. B.

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel