Le Midi Libre - evénement - Renforcement des vols à partir de la France vers le sud

Edition du 24 Septembre 2009



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Le tourisme Saharien attire de plus en plus de monde
Renforcement des vols à partir de la France vers le sud
24 Septembre 2009

Le coup d’envoi de la saison touristique du Sud algérien sera donné au début du mois d’octobre, ce qui implique la programmation de deux vols hebdomadaires à partir de la capitale française vers Tamanrasset en ce qui concerne Air Algérie et vers Djanet pour Aigle Azur.
C’est ce qu’a affirmé, hier le président du Syndicat national des agences de voyages dans une déclaration au Midi Libre, Bachir Djeribi, à partir de Paris où il prenait part au salon international du tourisme  «French travel top resa». Il a expliqué que cette saison touristique, qui accuse un retard d’un mois en raison de sa coïncidence avec le mois du ramadhan  devra créer une activité florissante dans cette vaste zone de l’Algérie. La saison touristique au Sahara s’étalera jusqu’à la mi-avril, soit durant environ 7 mois. Une période durant laquelle les autochtones pourront présenter la culture sahraouie dans son meilleur parement. L’organisation de ces vols permettra, selon notre interlocuteur, la création d’une politique touristique dans la région, bien que temporaire. «Avec la programmation de vols réguliers, les agences de voyages peuvent en profiter en augmentant leurs activités et leurs programmes de randonnées», a-t-il expliqué avant d’ajouter que dans une vision à venir «nous entretenons des contacts avec plusieurs opérateurs pour renforcer l’activité touristique dans le Sud algérien, et ce en facilitant notamment le déplacement des touristes». Ainsi si la multitude des vols vers le Sud algérien devient effectif, un coup de pouce sera donné au secteur en incitant notamment les agences de voyages nationales à programmer des randonnées vers le Sahara. Pratique qui est loin d’être récurrente à l’heure actuelle,   vu le déficit en matière de transport et par ricochet l’impossibilité d’accéder à ces sites pittoresques.
S’agissant de la participation algérienne à cet événement d’envergure internationale, notre interlocuteur a encore affirmé que «Les agences algériennes, ici présentes, représentent bien notre pays. Elles se chargent pleinement de mettre en avant le produit algérien». Il précise «qu’une quinzaine d’agences de voyage nationales prennent part au salon, de même que l’office national du tourisme, Talasso Sidi Fredj et Air Algérie». Ces agences sont censées, également, s’acquérir des hautes technologies et pratiques novatrices utilisées dans le domaine afin d’améliorer la qualité de leurs services touristiques. «Ce n’est pas une rencontre ouverte au grand public mais elle est limitée aux professionnels. Ça explique que nos agences de voyages peuvent beaucoup apprendre à cette occasion», a indiqué M. Djeribi.
C’est d’ailleurs en partie la raison qui a motivé l’Algérie à prendre part à cette rencontre. Le salon était d’ailleurs conçu, au préalable, par le DG de l’ONT, Mohamed Benelhadj, comme une opportunité pour se mettre au diapason de l’évolution du secteur à l’échelle mondiale.

Par : MINA ADEL

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel