Le Midi Libre - Midi Centre - En hausse malgré les difficultés

Edition du 16 Décembre 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Boumerdes, Production de miel
En hausse malgré les difficultés
2 Décembre 2009

En dépit des difficultés que rencontrent les apiculteurs, la production mellifère dans la wilaya de Boumerdès est, cette année, en hausse par rapport à l’année écoulée. En effet, les services agricoles de la wilaya ont enregistré 2.200 quintaux de miel.

Cette hausse notable est due essentiellement aux facteurs climatiques de la région et à celui lié aux nouvelles techniques d’élevage apicole. La pluviométrie enregistrée durant les saisons automnale et printanière a favorisé la formation de nectar et la floraison. «Les conditions climatiques de notre région ont joué un grand rôle dans le rapatriement des abeilles. L’hiver n’est pas rude et le printemps est ensoleillé dans les quatre coins de la commune», fulmine un apiculteur de la région. Et d’ajouter : «Les fortes pluies et la neige enregistrées en 2003 ont, d’une manière drastique, détruit mes ruches.» En outre, le développement des techniques d’élevage apicole et l’utilisation de produits phytosanitaires contre les maladies qui infectent particulièrement les ruches, à l’image de la varroas, ont contribué à l’amélioration des conditions de production mellifère. «La maladie la plus dévastatrice est certes la varroas, car malgré l’utilisation de produits phytosanitaires, elle reste imbattable», nous dira notre interlocuteur. La varroas est un acarien parasitaire qui attaque et niche dans le système respiratoire de l’abeille domestique. Par ailleurs, l’activité apicole se concentre particulièrement dans les régions de l’est de la wilaya grâce à ses vastes terres. En effet, sur plus de 100.000 ha de surface agricole réservés pour l’activité apicole, seuls 60.000 ha sont exploités, 18.000 ha floristiques et 20.000 ha d’arbres fruitiers. Parmi les localités où l’on enregistre une active production du miel, l’on peut citer, à titre d’exemple, Afir, Baghlia, Ben Choud, Dellys, Bordj Ménaïel, Issers et Naciria (Lâaziv). L’élevage apicole se focalise, notamment, dans les zones montagneuses de l’Est. En outre, le nombre d’apiculteurs s’est restreint ces dernières années. Cette année l’on enregistre plus de 550 apiculteurs, alors que le nombre auparavant était de plus de 600. La Coopérative agricole de services spécialisés en apiculture des Issers est parmi les plus anciennes du pays, elle a été fondée en 1969, son but primordial étant la promotion et le développement de l’apiculture, elle fait face actuellement à une rude concurrence du privé. Elle produit annuellement plus de mille colonies destinées à l’accroissement du rucher algérien. Elle produit, par ailleurs, le pollen et la gelée royale ainsi que l’élevage des reines. Un connaisseur en la matière nous confia que les incendies des forêts provoquent une diminution de la production du miel. Beaucoup d’arbres fruitiers et d’eucalyptus avaient été incendiés ces derniers temps ; de ce fait, l’abeille ne trouve plus où recueillir la première substance.

Par : Tahar Ounas

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel