Le Midi Libre - La 24 - Nuit d’émentes à Bab el-Oued

Edition du 20 Mai 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Échauffourées entre jeunes et policiers
Nuit d’émentes à Bab el-Oued
17 Novembre 2018

Des affrontements ont éclaté entre des jeunes et lesforces de l’ordre, dans lasoirée du jeudi 15 novembre2018, dans plusieurs quartiers deBab El Oued, à Alger.

Selon plusieursmédias, des supporteursdu Mouloudia Club Alger(MCA), ont protesté contre les "violences policières" à leurégard dans les tribunes, durant plusieurs rencontres du championnat.Les échauffourées ont commencétout juste après la fin de larencontre entre l’USM Alger et le CS Constantine (2-1), àBologhine. Selon El Khabar, dessupporteurs du MCAont tenté derejoindre le stade

Omar-Hamadi,pour rencontrer les supporteursconstantinois venus assister aumatch.es tensions subsistent entre lessupporteurs des deux clubs,après les actes de violences et de vandalisme, dont ont fait preuveles supporteurs du CSConstantine l’année dernière,lors d’une rencontre ayant opposé le MCA à la JS Kabylie.Des manifestants ont jeté despierres sur les forces de l’ordre, qui ont répliqué par des tirs de balles en caoutchouc. D’autres ont affirmé que les supporteurs du MC Alger protestaientnotamment contre la "violence", "mépris", et le laisseraller des forces de l’ordre contre eux dans les tribunes. Ils évoquent notamment les incidents de Bordj Bou Arreridj, où des supporteurs locaux ont envahi le terrain et blessé certains cadres du club algérois et le passage à tabac d’un supporteur, cette semaine au stade du 5- Juillet. Vers 22 heures, le calme semblait revenu à Bab El-Oued, avec la dispersion des manifestants par les forces de l’ordre.

La FAF réagit enfin aux incidents du 5-Juillet

Trois jours après les graves incidents survenus au stade du 5- juillet, à la fin du match MC Alger – USM Bel-Abbès (0-1), dans le cadre du championnat de Ligue 1, la Fédération algérienne de football (FAF) a enfin réagi ce vendredi, en condamnant avec "fermeté ces incivilités"."Encore une fois, l’on a, malheureusement, relevé des scènes de violence sur certains stades du pays donnant une pale image de notre football. La FAF, tout en condamnant avec fermeté ces incivilités, ne compte pas croiser les bras et assister impuissante et sans réaction à ce spectaclechoquant, agaçant et parfois atroce envoyé des arènes censées être des lieux de fête, de joie et de fair-play", a-t-elle indiqué dans un communiqué, publié surson site officiel.

Les incidents survenus mardi soir, à la fin du match MC Alger– USM Bel-Abbès, ont fait 40blessés, dont quatre agents du service d’ordre se trouvant dans un état critique, selon un communiqué de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que "10 véhicules de la sûreté, un véhicule appartenant à un particulier et une ambulance de la Protection civile ont été saccagés lors des échauffourées". La FAF s’est engagée à utiliser "tous les moyens légaux pour sévir contre toute forme de dépassement, et pour prendre des mesures nécessaires, appropriées et s’il le faut draconiennes pour décourager les ennemis dufootball et les fauteurs de troubles à accomplir leurs sales besognes", ajoute l’instance fédérale, tout en rendant hommage

"à certains dirigeants de club qui ont contribué à leur niveau, à bannir la violence et à rendre agréable le fait de se déplacer dans un stade, encourage ce genre d’initiative et demeure convaincue qu’avec la conjugaison des efforts de tout un chacun, le phénomène de la violence dans nos stades est appelé à disparaître ". Les images et les scènes survenuesau 5-juillet montrent que, la violence revient en puissance dans un championnat déjà terni par un faible niveau technique, un arbitrage contesté et une corruption dont les dessous ont été dévoilés par la presse étrangère.

30 personnes en possession de drogue interpellées

Une trentaine d’interpellations ont été effectuées, jeudi soir, lors des échauffourées qui ont suivi la fin du match USMA-CSC au stade Omar Hamadi de Bologhine (Alger), a indiqué hier, un communiqué de laDirection générale de la Sûreténationale. Les mis en cause ont été interpellés troubles à l’ordre publicet destruction de biens publics. Une quantité de drogue a été saisie, à la suite de ces interpellations.La DGSN fait état d’un dizainede blessés parmi les éléments des forces de l’ordre intervenus lors de ces échauffourées.

Par : K. H.

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel