Le Midi Libre - evénement - Rebrab placé sous mandat de dépôt

Edition du 5 Avril 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Les fréres Kouninef devant le procureur
Rebrab placé sous mandat de dépôt
24 Avril 2019

Le Président directeur général (P-dg) du groupe Cevital, Issad Rebrab, qui a comparu lundi après-midi devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger, pour être auditionné dans le cadre d’une enquête anti-corruption, a été placé sous mandat de dépôt.

Interpellé tôt dans la journée du lundipar des éléments de la Gendarmerienationale, M. Rebrab avait été auditionné par la section de recherches, qui"poursuit ses enquêtes préliminaires à l’encontre de plusieurs hommes d’affaires, dontcertains interdits de sortie du territoirenational" pour leur implication dans desaffaires de corruption. L’homme d’affaires a été présenté ensuitedevant le procureur de la République prèsle tribunal de Sidi M’hamed, pour répondredes chefs d’accusation de "fausse déclarationrelative aux transferts illicites de capitaux,

de et vers l’étranger, surfacturationd’équipements importés et importation dematériels d’occasion, alors qu’il avait bénéficiéd’avantages douaniers, fiscaux et bancaires". Plusieurs heures après l’audience,il a été placé sous mandat de dépôt.Sa sortiedu tribunal, durant la soirée, dans unfourgon de la Gendarmerie nationale pourêtre transféré vers la prison d’El-Harrach, a vu quelques escarmouches entre des personnesprésentes sur les lieux, dont certainesrejetaient la décision du tribunal etd’autres l’ont saluée.

Les Kouninef devant le Procureur

Par ailleurs, les hommes d’affaires Kouninef, les frères Reda, Abdelkader,Karim et Tarek, ont comparu, hier mardiaprès-midi devant le procureur de la République près le tribunal de SidiM’hamed à Alger, pour être auditionnédans le cadre des affaires de corruption.Les hommes d’affaires devront répondre des chefs d’accusation de "non respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics,

trafic d’influence avec des fonctionnaires publics pour l’obtention de privilèges, et détournement de fonciers et de concessions". Interpellés dans la journée du lundi par des éléments de la Gendarmerie nationale, les hommes d’affaires Kouninef avaient été auditionnés par la section de recherches quipoursuit ses enquêtes préliminaires, à l’encontre de plusieurs hommes d’affaires, dont certains interdits de sortie du territoire national, pour leur implication dans des affaires de corruption

Par : RANIA NAILI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel