Le Midi Libre - evénement - Mahrez Lamari dénonce la dérive irresponsable et immorale du Maroc

Edition du 17 Octobre 2021



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Mahrez Lamari dénonce la dérive irresponsable et immorale du Maroc
18 Juillet 2021

Le militant des droits de l’Homme, Mahrez Lamari, a dénoncé la politique haineuse d’obstruction du Maroc, hostile à l’Algérie, qualifiant la dérive de la représentation marocaine à New-York de "subversive, irresponsable, immorale et provocatrice", assurant que "le peuple algérien restera, mobilisé, déterminé et agira dans l’union et l’unité pour faire face à toutes les manoeuvres rétrogrades".

"La note officielle - dans laquelle le Maroc soutient publiquement et explicitement un prétendu droit à l’autodétermination du peuple kabyle - subversive, irresponsable immorale et provocatrice de la représentation marocaine à New-York est une manoeuvre dilatoire, un échappatoire malhonnête de la diplomatie marocaine à vouloir responsabiliser l’Algérie et se servir d’elle comme exécutoire en lui faisant endosser le blocage et l’obstruction du dossier du Sahara Occidental", a déclaré

M. Lamari dans un communiqué. "Les masques provocateurs et indignes de la diplomatie marocaine sont encore une fois tombés, la lecture simpliste et ridicule de ses diplomates leur aveuglément, leur acharnement, leur inanité à vouloir détourner l’attention et fuir la légalité internationale, a amené le royaume du Maroc à persister dans sa politique arrogante coloniale, sa stratégie de confrontation en accueillant encourageant, accordant ouvertement soutien multiforme à toutes les actions subversives et déstabilisatrices de l’Algérie, de son intégrité territoriale, son unité nationale, sa stabilité et sa sécurité", a-t-il déploré. Face à ces pratiques immorales indignes du Maroc ouvertement hostiles à l’Algérie, "nous tenons à rappeler avec force à Rabat et à son makhzen que le peuple algérien fier de sa révolution de Novembre 1954, uni par le sang et sacrifices consentis par les un million et demi de chouhada, restera debout, vigilant, mobilisé, déterminé et agira dans l’union et l’unité pour relever les défis, combattre et stopper toutes les démarches hostiles et les manoeuvres rétrogrades, arrogantes et irresponsables visant à neutraliser l’Algérie, sa stabilité, son intégrité territoriale", a prévenu le défenseur algérien des droits de l’Homme.

A ce titre, M. Lamari a tenu à rappeler à "la diplomatie marocaine et ses valets, la période de la guerre des sables, l’attaque traîtresse et l’agression expansionniste du Maroc qui peu après l’Indépendance de l’Algérie, engagea une guerre des sables et tentera d’annexer de force Béchar", relevant que "la mobilisation et la réponse populaire était à la hauteur de la fidélité au serment fait aux glorieux chouhada pour que vive l’Algérie indépendante libre digne, uni, solidaire et indivisible". Il a souligné que la "réponse exemplaire, la riposte patriotique qui est toujours d’actualité est venue de tout le peuple algérien et particulièrement du colonel Mohand Ould Hadj chef historique de lawilaya 3 engagé avec ses troupes avec Aït Ahmed et qui décide de suspendre ses actions dans les montagnes de Kabylie et fait route vers Tindouf pour défendre l’intégrité de l’Algérie unie et indivisible". "Nul ne peut occulter cette partie de l’histoire, Mohand Ould Hadj ce valeureux moudjahid, cette fierté nationale, chef historique de la wilaya 3, du mont de Djurdjura, a su traduire dans un contexte difficile et complexe les aspirations profondes et légitimes du peuple algérien à la liberté, la dignité à l’unité nationale à l’union la solidarité la fraternité et la défense de l’intégrité territoriale",

a insisté M. Lamari dans son texte. "Le nom de Mohand Ould Hadj et de ses compagnons resteront inscrits en lettres d’or dans l’époque héroïque glorieuse e exaltante de la réhabilitation nationale de l’Algérie indivisible et de son unité nationale", a-t-il soutenu. Par ailleurs, l’ancien président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS), a assuré qu’"aucune forme de pression ne pourrait influer sur la détermination de l’Algérie a continuer à soutenir le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui et son représentant légitime le Front Polisario jusqu’à l’organisation d’un référendum libre régulier et sans contraintes".


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel