Le Midi Libre - Culture - Que corriger, sachant qu’on ne peut plaire à tout le monde ?

Edition du 2 Juin 2020



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Festival annuel pour "corriger" l’image de l’Algérie en France
Que corriger, sachant qu’on ne peut plaire à tout le monde ?
23 Septembre 2013

Le forum France-Algérie a décidé de créer le festival "Algérie en mouvement" afin de remédier à une large méconnaissance de la société algérienne actuelle.

Un premier festival socioculturel et économique "Algérie en Mouvement", visant notamment à "corriger" l’image du pays en France par le rapprochement des sociétés civiles des deux rives de la Méditerranée, se tiendra du 12 au 16 novembre en région d’Ile-de-France, a-t-on appris samedi auprès des organisateurs. L’initiative revient au forum France-Algérie qui a décidé de créer ce festival afin de "remédier" à une large méconnaissance de la société algérienne actuelle par l’établissement d’échanges entre les sociétés civiles des deux pays. Selon le président du forum, Farid Yaker, l’idée est de contribuer à densifier les relations entre les acteurs associatifs, de l’économie solidaire et culturels français et algériens. "Cela favorisera, espérons-le, le rapprochement entre les deux pays et une meilleure connaissance de nos cultures respectives", a-t-il indiqué à l’APS, précisant que l’action du Forum s’inscrit dans le sens d’un "rapprochement des deux peuples autour d’initiatives concrètes portées par les composantes de la société civile des deux pays". Selon lui, l’urgence d’agir dans ce domaine a été confortée par les conclusions d’une récente étude de l’IFOP (décembre 2012) ayant révélé que "26% seulement des Français ont une bonne image de l’Algérie, et 74% en ont une mauvaise image".

"Il paraît donc primordial pour le Forum France-Algérie de faire évoluer ce point de vue négatif sur l’Algérie pour permettre la compréhension entre les sociétés civiles des deux rives en vue de favoriser les échanges", a souligné le président du Forum. Au programme du festival Algérie en Mouvement, que les organisateurs souhaitent en faire un rendez-vous annuel, figurent notamment des rencontres visant essentiellement à mettre en lumière des initiatives individuelles ou collectives prises dans différents domaines de la vie sociale, économique et culturelle en Algérie pour faire "évoluer les regards et les perceptions" sur le pays.

Comme actions prévues, il est à citer, à la soirée d’ouverture le 12 novembre à Paris, la projection de deux documentaires présentant les actions innovantes d’associations algériennes, suivies d’un débat sur les "Programmes français et européen, quels leviers, freins et perspectives pour le secteur associatif algérien ?".

Une autre rencontre sur les médias, avec un accent sur le monde bouillonnant des nouveaux médias et réseaux sociaux algériens, est également programmée ainsi que la projection de deux documentaires présentant les actions innovantes de représentants des médias algériens. D’autres thématiques seront également développées à cette occasion et devront porter sur le développement durable en Algérie et la culture algérienne en mouvements.

Territoire d’accueil et d’ancrage privilégié de populations migrantes, notamment d’Algérie, la région Ile-de-France comptait, en 2006, quelque 227.112 personnes immigrées d’origine algérienne, soit 13 % de la population immigrée de la région, selon l’Institut français de la statistique et des études économiques.


L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel