Le Midi Libre - Culture - Une maison pour l’Imzad à Tamanrasset

Edition du 19 Janvier 2022



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Pour sauver ce patrimoine culturel
Une maison pour l’Imzad à Tamanrasset
14 Janvier 2010

Les travaux de construction d’une maison de l’Imzad baptisée «Dar Imzad» seront prochainement lancés sur un terrain de 10.000 m2 à Tamanrasset, a rapporté l’APS. «Dar El Imzad» sera érigé à 5 km de Tamanrasset, sur la route menant vers le site touristique de l’Assekrem. L’annonce a été faite par l’association «Sauver l’Imzad», initiatrice du projet et ce, à la veille de la tenue dans la capitale du Hoggar d’un colloque scientifique international de 3 jours (14, 15 et 16 janvier) complètement dédié à l’Imzad. La maison sera un centre de formation, qui va s’atteler à développer et assurer le rayonnement de la culture targuie à travers l’Imzad; elle abritera les activités artistiques liées à la pratique des arts traditionnels du Sahara, afin d’en assurer la préservation et la sauvegarde. Quelque 125,8 millions de DA sont nécessaires pour la concrétisation du projet pour lequel on attend la contribution au niveau du financement des sponsors et des donateurs. D’ores et déjà, indique-t-on, le géant pétrolier Sonatrach a fait part de son intention de prendre en charge la partie liée à la construction de l’école de formation. La livraison du projet est prévue dans 5 ans et devra reconstituer l’effectif des joueuses du vieil instrument, décimées par les effets de la mondialisation et de la technicité. L’association «Sauver l’Imzad» a déjà déblayé le terrain en réussissant en 2003 à mettre en place une école d’Imzad au niveau de l’Institut de formation professionnelle de Tamanrasset. Deux localités, Idelesse et Tintarabine, ont vu ensuite l’ouverture d’écoles annexes avec une capacité respective de 30 et 39 élèves. Cet effort de formation a rendu possible la sortie d’une promotion de 40 élèves durant l’année scolaire 2004-2005.
L’Imzad désigne à la fois une culture et un instrument de musique, à savoir une vièle monocorde, jouée par les femmes touarègues.
Le projet de Dar Imzad devrait aboutir à la création d’un label IMZAD devant rendre possible la commercialisation de la musique de l’Imzad et des produits dérivés. Notons que le colloque sur l’Imzad dont les travaux débutent aujourd’hui verra la participation de plusieurs spécialistes nationaux et internationaux. Parallèlement à l’activité scientifique, des concerts de musique avec des artistes touaregs d’Algérie, du Niger et du Mali seront donnés. S’y tiendront aussi des concours culturels, comme la course de chameaux et un défilé de mode.
L.G.

Par : LARBI GRAÏNE

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel