Le Midi Libre - Culture - Le groupe Absolute à Alger

Edition du 16 Décembre 2018



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Pour s’enivrer de fusion
Le groupe Absolute à Alger
2 Fevrier 2011

Le public algérien est convié demain à partir de 19 h au spectacle du groupe français Absolute au Complexe Culturel Laadi Flici, espace Casbah à Alger.

L’initiative est le fait de l’Etablissement Arts et Culture. Absolute conçoit la musique comme une espèce d’ivresse, dont la philosophie est portée par son nom tiré à une lettre près d’une marque de boisson alcoolisée suédoise. Par ces temps de morosité le groupe tombe à pic, lui qui a pour principe de faire bouger les choses et de provoquer le déclic. Le credo d’Absolute c’est la fusion. Ils n’aiment pas les lamentos, les riffs qui trainent en longueur, leur musique dérape dans tous les sens se refusant de se couler dans des moules bien précis. On les classe généralement dans le Hardcore / Fusion, bien qu’ils refusent cette classification à laquelle ils substituent du reste une autre qui est plus large et qui inclue la fusion ou Crossover entre Hip Hop, Rock-Metal, Techno-Electro, Hard Core, Jungle, Ragga, saupoudrés de musique traditionnelle (ethnique), avec un peu de Dub, de Groove et de Trip Hop. N’empêche Alger doit certainement compter des fans qui attendent de pied ferme que ces musiciens leur jouent les morceaux de leur dernier album « Fulgurotongue » ainsi que ceux des anciens tubes. Sept membres composent le groupe, il s’agit de Gegeor, parfois appelé Mr G (Chant) Oz, (percussions, saxophone), DJ Konic (Chant), Bamby (Basse), Dr Vince (Clavier, Machines et Chant), Blond’1 (Guitare) et Elvis (Batterie). Absolute est originaire de la banlieue parisienne, plus exactement d’Épinay-sur-Seine, une ville qui a été touchée par les émeutes de 2005 qui avaient secoué la France. Mais cette formation musicale était apparue en 1998, suite à la fusion de deux groupes : Zork et Noisy underground. C’est à partir de 2000 qu’ils connaissent une certaine consécration avec l’enregistrement dans leur propre local de répétition « Zion » un maxi 5 titres. La même année ils se produisent sur la scène de l’Elysée Montmartre aux côtés de Pleymo, Anonymus et Watcha. Plus particulièrement le tube "Mashuptaracedeworker" a été massivement repris par les radios indépendantes. Présélectionné fin 2001 pour les découvertes du Printemps de Bourges 2002, Absolute remporte le prix Talent disque du Printemps de Bourges et de la Fnac. En 2002 ils publient chez Follow me Productions / Night and Day) un album sous le titre « Bâillonnés » qui brasse un peu tous ces styles dont on vient de parler. C’est l’album qui les fera davantage connaître. "Bâillonnés" aura du reste son clip qui sera tourné par Julien Baillargeon fin 2003 puis diffusé sur entre autres, sur Zik et MCM. Le groupe a du reste bénéficié du partenariat avec la radio Le Mouv’ et avec Rocksound, le magazine rock le plus lu en France. De ce fait le single principal de "Bâillonnés" s’est retrouvé en playist sur Le Mouv’ et la majorité des 25 radios composant le réseau Férarock. Le succès a été confirmé par la critique et le groupe s’en est allé faire une tournée qui l’a mené dans toute la France et la Belgique. Plus de 120 dates ont été comptabilisées dans cette tournée qui a ainsi révélé le groupe au large public. En 2009 Absolute a fait paraître son troisième album : Fulgurotongue, un éventail musical Electro/Hardcore/ Ragga / Hip hop / Tribale. A ne pas rater absolument comme Absolute.

Par : LARBI GRAÏNE

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel