Le Midi Libre - evénement - Ce sera le 27 septembre

Edition du 14 Juillet 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




6e congrés du ffs
Ce sera le 27 septembre
14 Juillet 2019

Le conseil national du FFS, qui a achevé ses travaux vendredi 12 juillet, a définitivement tranché sur la date du sixième congrès qui aura lieu les 27, 28 et 29 septembre, pour marquer le 56e anniversaire du parti créé le 29 septembre 1963 par Hocine Aït Ahmed pour s’opposer à l’autocratie d’Ahmed Benbella.

Outre cette date désormais tranchée et en attendant le choix du lieu, la réunion du conseil ordinaire du FFS s’est longuement penchée sur la situation politique du pays qui traverse actuellement une situation inédite sur fond d’impasse politique et institutionnelle, alors que le Mouvement populaire a marqué ce vendredi son 21e acte de mobilisation.

"Le Conseil national considère que la présente session se déroule dans un contexte politique national en cours de bouleversement, un environnement régional préoccupant sur le plan sécuritaire avec des ingérences étrangères à peine déguisées pour s’opposer à tout changement dans notre pays qui menacerait leurs intérêts économiques et stratégiques", lit-on dans le communiqué. Estimant que le Mouvement populaire "mène le même combat et qui aboutira inévitablement à la fin du régime de dictature et le changement du système avec l’instauration d’un Etat de droit démocratique et social, le conseil national exprime son soutien, et sa solidarité avec le peuple algérien, en encourageant la poursuite du soulèvement populaire jusqu’à l’aboutissement de ses revendications qui sont les nôtres et en continuant à éclairer l’opinion nationale sur les enjeux régionaux et internationaux de ce combat pour une Algérie libre et démocratique.

" En interaction avec la situation politique actuelle, le Conseil national du FFS, appelle à "faire adhérer les forces démocratiques et sociales autonomes à l’initiative des forces de l’alternative démocratique qui a permis au terme d’une rencontre de concertation et de dialogue de conclure un pacte politique pour une véritable transition démocratique." Mais pour le parti fondé par Hocine Aït Ahmed, la priorité de l’heure reste "la libération immédiate et sans c nditions de tous les détenus politiques et d’opinions notamment le commandant Si Lakhdar Bouregaa".

Par : R. N.

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel