Le Midi Libre - evénement - L’Algérie a atteint 1,5 % en 2018

Edition du 23 Avril 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Croissance économique
L’Algérie a atteint 1,5 % en 2018
23 Avril 2019

La croissance économique de l’Algérie a atteint 1,5 % en 2018 en volume, contre 1,4 % en 2017, a appris hier l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS).

Le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) hors hydrocarbures,quant à lui, a été de 3,4 % en 2018,contre 2,2 % en 2017, indiquent les donnéesprovisoires de l’ONS.Ce taux de croissance a été essentiellementtiré par les secteurs d’activités del’agriculture, bâtiment, travaux publics ethydraulique (BTPH), y compris les services


et travaux publics pétroliers (STPP), ainsi que par les services marchands et l’Industrie. Ainsi, le secteur de l’agriculture, sylviculture et pêche a enregistré untaux de croissance annuel de +6 % l’année dernière, contre 1 % en 2017.Durant les quatre trimestres 2018, le secteur agricole a connu des taux de croissance soutenus, mais le plus important a été enregistré au 2e trimestre (+8,2 %),détaille l’Office.

Le secteur du BTPH, a lui aussi connu unecroissance de +5,6 % en 2018, contre +4,6 % l’année d’avant. Ce secteur a enregistré des taux de croissance positifs durant les quatre trimestres de l’année 2018, avec unpic durant le 4e trimestre (+8,6 %).Le taux de croissance des Services marchands a été de +4,5 % en 2018, contre+4,1 % en 2017. De bons taux de croissanceont été enregistrés dans cette activité durant l’an ée dernière, dont le meilleur durant le 4e trimestre, soit (+5,9 %).Les services marchands dont les transportset communications, le commerce,les services fournis aux entreprises et aux ménages, ainsi que les hôtels-cafés-restaurants,participé à cette croissance. D’autres secteurs y ont également participétels que l’industrie (+3,7 %), contre +4,5 % en 2017 et les services non marchands (+1,2 %) en 2018, contre (+0,5 %) en 2017.

Les services non marchands concernentles affaires immobilières, les services financiers et les administrationspubliques. Concernant le secteur des hydrocarburesl’ONS relève une contre-performance, avec une baisse de croissance de (-6,2 %)en 2018 contre (-2,4 %) en 2017.
2,6 % de croissance du PIB au dernier trimestre 2018

La croissance du PIB a été de 2,6 % au 4e trimestre 2018, contre 0,4 % durant la période de l’année 2017. Toutefois, la croissance du secteur des hydrocarbures a reculé de -5 % au 4e trimestre 2018, contre (-11,3 %) à la mêmepériode de 2017. Ainsi, le taux de croissancedu PIB hors hydrocarbures a été de 4,5 % au cours du 4e trimestre de l’annéedernière, contre +2,3 % durant la même période de 2017.La croissance du PIB hors hydrocarburesa été essentiellement tirée par les secteursdu bâtiment, travaux publics et hydraulique(BTPH,

y compris services et travaux publics pétroliers), les services marchands, l’industrie et l’agriculture. Ainsi, le secteur du BTPH, y compris a connu une bonne performanceavec un taux de +8,6 % au 4ème trimestre, % durant la même période en services marchands ont également participé à la croissance économique horshydrocarbures avec un taux de +5,9 %,contre +4 % durant la même période de ont également participéà cette performance de la croissance économiquehors hydrocarbures. Il s’agit des secteurs, respectivement, de l’Industrie (+4,3 %), de l’agriculture,

sylviculture et pêche (+4,1 %) et des Services non marchands(+1,6 %), détaille l’Office. ailleurs, l’ONS relève qu’en valeurscourantes, le PIB du 4e trimestre 2018 a connu une croissance de 8,6 %.Dans ce sens, l’Office précise que lahausse du niveau général des prix au 4e trimestre 2018 a été de 5,9 % contre 4,8 % pour la même période de 2017. Cette hausse du déflateur du PIB s’explique essentiellement par la hausse des prix des hydrocarbures

Par : RIAD EL HADI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel