Le Midi Libre - evénement - Les frères Kouninef arrêtés

Edition du 23 Avril 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Rebrab entendu par le procureur de sidi m’hamed
Les frères Kouninef arrêtés
23 Avril 2019

Sale temps pour les hommes Qualifiés par la voxpopuli et de nombreusesparties de la classe politique d’oligarques, ils sont en effet jamais dans le collimateur de la justice qui a ouvert de vastes enquêtes sur la corruption.

Ainsi hier le patron de Cevital, Issad Rebrab et les frères Kouninef(Noah, Abdelkader-Karim et Reda) ont été arrêtés par la brigade de recherche de la Gendarmerie national.C’est la Télévision nationale qui en a fait l’annonce. Une annonce qui a faitl’effet d’une véritable bombe tant cespersonnes étaient considérées, il y ajuste quelques semaines, commeintouchables tant elles étaient très puissantes.

Cela est notamment le casde la famille Kouninef dont les liens avec la famille du Président démissionnaire,Abdelaziz Bouteflika,étaient un secret de polichinelle. Selon la télévision publique Rebrabest poursuivi pour "surfacturation,fausses déclarations sur le mouvementsdes capitaux, importation avec avantages douaniers du matérielusagé". Quant aux frères Kouninef, ils sont arrêtés dans le cadre d’uneenquête sur la "conclusion de marchés publics avec l’État et non respect des engagements contractuels,

trafic d’influenceavec des fonctionnairespublics et détournement de foncier".Si les Kouninef ont observé le silencece n’était pas le cas du patron deCevital. Issad Rebrab a en effet démenti l’information relative à son arrestation. Dans un tweet posté à 11h25 Issad Rebrab a indiqué que"dans le cadre du blocage de notre projet Evcon, je me suis présenté de nouveau ce matin (hier lundi NDlR) à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid, nous poursuivons l’étude de l’affaire de nos équipement retenus au port d’Alger depuis juin 2018".L’entreprise Cevital a, elle aussi,abondé dans le même sens en confirmant

Rebrab "s’est rendu ce matinà la brigade de Bab-Jdid dans lecadre du blocage du projet Evcon". Dans l’après-midi Rebrab a, dans un nouveau tweet, redit la même chose. "Je tiens à vous informer que cette nouvelle n’est qu’une information mensongère. En effet, je me suis présenté à la gendarmerie dans le cadre de l’enquête qui se poursuit concernantle blocage des équipements duprojet Evcon afin de tenter de résoudre affaire". Du siège de la gendarmerie Issad Rebrab a été directementconduit au tribunal de SidiM’hamed dans l’après-midi d’hier. L’homme d’affaires a été alors entendu par le procureur de la

Par : RANIA NAILI

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel