Le Midi Libre - evénement - Les précisions du gouvernement

Edition du 18 Avril 2019



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Visites de ministres, violence contre les manifestants...
Les précisions du gouvernement
18 Avril 2019

Le gouvernement, conduit par NoureddineBedoui, Premier ministre, s’est réuni hiermercredi.Plusieurs points ont été abordés lors decette réunion.

Parmi ces points figurent un projet dedécret exécutif portant sur la baisse du tauxd’intérêt sur les prêts octroyés par lesbanques et les établissements financierspublics aux investisseurs, un autre portantsur les types des surfaces irriguées et uneprésentation de la situation économique dupays faite par le ministre des Finances.Outre les décrets et la situation économiquedu pays, des exposés ont été faitspar plusieurs ministres relatifs à des marchésde gré à gré passés entre des organismesétatiques et des entités privées.Le ministre de l’Intérieur a fait, dans cesens, deux exposés concernant dix marchésde gré à gré dont neuf passés par laDirection générale de la Sureté nationale(DGSN). Ceux de la Poste et

desTechnologies de l’Information et de laCommunication (PTIC), et de la Santé, dela Population et de la Réforme hospitalièreen ont également fait deux. Pour cedernier, il s’agit du projet pour la constructiond’un hôpital de 240 lits à Oued-Issadans la wilaya de M’sila. A la suite de cette réunion le porte-parole du gouvernement,Hassan Rabhi, a animé un point de presse au cours duquel il est revenu sur de nombreuses questions de l’actualité dont, notamment, les supposés instructions données à la police pour réprimer les manifestants ou encore l’empêchement, par la population, des ministres d’effectuer des visites d’inspection dans plusieurs wilayas.

"Il n’y avait pas le nombre d’habitants des wilayas (où les visites étaient prévues", a indiqué Hassan Rabhi qui est également ministre de la Communication. En termes plus clairs les protestataires étaient une minorité et non la majorité des citoyens. "Les services de police n’ont pas reçu d’instructions du gouvernement pour réprimer les manifestants" a indiqué Rabhi en réponse aux questions des journalistes. avons des services de sécurité et une republicaine qui ne s’autoriseront jamais à utiliser la violence contre les manifestants" a-t-il encore précisé. Il a de même réfuté toute information selon laquelle le gouvernement aurait instruit les médias publics à l’effet de censurer les partis d’opposition.

Par : RAYAN NASSIM

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel