Le Midi Libre - Magazine - Besoin d’énergie

Edition du 20 Mars 2014



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




fatigue
Besoin d’énergie
13 Mars 2014

Si on ne sait pas exactement d’où vient notre énergie, une chose est sûre : on en a besoin, on en veut... mais on a souvent l’impression d’en manquer ! Voici nos conseils pour faire le plein de vitalité. 

Adopter les bonnes habitudes
On se traîne hors du lit le matin. On est épuisé au milieu de l’après-midi. Faire le souper, aller au travail, faire le ménage ? La seule pensée nous fatigue. Quand on manque d’énergie, tout nous paraît pénible, même les activités qu’on aime habituellement. Et c’est malheureusement le lot de plusieurs femmes, prises par un quotidien qui laisse peu de temps pour souffler. Mais pour lutter contre cela, il suffit peut-être d’adopter de bonnes habitudes et de donner à notre corps les ingrédients dont il a besoin pour se sentir en forme.

Une question d’hygiène de vie
Le corps humain, comme une voiture, a besoin de carburant. Son carburant, ce sont les calories contenues dans les lipides, glucides et protéines. Pendant la digestion, l’énergie en est extraite sous forme d’adénosine triphosphate (ATP), la plus petite monnaie d’échange énergétique nécessaire à nos cellules. Il ne suffit toutefois pas de faire le plein de calories pour se sentir pleine d’énergie. Il faut aussi différents nutriments, de l’eau, de l’oxygène et du repos. Se sentir pleine d’énergie renvoie alors à une question d’hygiène de vie puisque, en réalité, il y a toujours de l’énergie cachée en nous.

Pourquoi on se sent vidé ?
Ce qu’on ressent lorsqu’on pense être en manque d’énergie tient au fait que notre corps nous envoie des signaux qui nous poussent à combler ses besoins. Des neurotransmetteurs et des hormones, tels des messagers, font continuellement circuler de l’information afin de régulariser l’ATP. Ce sont eux qui nous font sentir vidée quand on manque de sommeil ou de nourriture, par exemple, afin qu’on remédie à la situation.

La quantité d’énergie dont on a besoin pour se sentir en forme dépend en grande partie de notre métabolisme de base (plus notre métabolisme est élevé, plus on brûle de calories et plus on a besoin d’énergie pour fonctionner). Enfin, notre énergie varie aussi selon notre état de santé. Qui dit douleur dit fatigue et manque de vitalité. Grippée, il est difficile d’accomplir nos activités quotidiennes, car notre corps nous invite au repos afin de conserver l’énergie nécessaire pour combattre le virus.

Par : ourida aït ali

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel