Le Midi Libre - Midi Kabyle - Semaine infernale à Tizi-Ouzou

Edition du 28 Juillet 2013



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




Incendies de forêt et canicule
Semaine infernale à Tizi-Ouzou
26 Septembre 2012

Ce n’est qu’hier matin que la température a baissé un tant soit peu après de faibles chutes de pluie avant-hier en fin de journée et en soirée.

Les citoyens de la wilaya de Tizi- Ouzou vivent depuis vendredi passé au rythme d’une chaleur infernale inédite ces dernières années en pareille période. Alors que tout le monde croyait que l’été était derrière eux, vendredi dernier, les citoyens de la wilaya ont été surpris de se réveiller le matin en découvrant que la chaleur torride était de retour. La chaleur caniculaire a été malheureusement accompagnée de plusieurs feux de forêt. Ces derniers n’ont pratiquement épargné aucun des quatre coins de la wilaya. Rien que durant les trois journées de vendredi, samedi et dimanche derniers, les services de la Protection civile de la wilaya de Tizi- Ouzou ont resencé pas moins de 9.100 arbres fruitiers partis en fumée dans différents incendies déclarés un peu partout en Kabylie. La jounrée de vendredi, détient la triste palme en enregistrant le plus grand nombre d’incendies à travers la wilaya. En fait, durant cette seule journée, pas moins de 62 départs de feux ont été relevés dont 28 incendies de forêt, a indiqué à la presse Chérif Ghezali, chargé de l’information et des statistiques au niveau de la direction de la protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou. Selon le même responsable, l’incendie le plus important en cette journée de vendredi a été signalé au niveau du massif forestier de Sidi Ali Bounab, notamment à proximité du village Aït Ouarzedine dans la commune de Tadmait, à 25 kilomètres au nord est du chef-lieu de la wilaya de Tizi- Ouzou. Cet incendie à lui seul a occasionné des dégâts à pas moins de 105 hectares de forêt. Deux personnes qui participaient volontairement à l’extinction du feu non loin du village sus-cité ont été légèrement blessées au niveau des mains et elles ont été prises en charge par les éléments de la Protection civile qui y intervenaient. « Cinq personnes asphyxiées par la fumée qui a envahi le village Aït Ouarzedine ont été soignées sur place tandis qu’une sixième victime asphyxiée, a été évacuée vers la polyclinique de Draâ Ben Khedda, où elle a été prise en charge », a indiqué également M. Ghezali. Quant au bilan total de la journée de vendredi, il a été de 187 hectares de forêt, de broussailles et de maquis brûlés ainsi que de 4.400 arbres fruitiers réduits en cendres, dont principalement des oliviers. Les feux de forêt ravageurs ne se sont pas arrêtés puisqu’ils se sont poursuivis durant la journée de samedi avec un bilan de 50 départs de feu en cette fin de semaine. Durant la même journée, le lieutenant Ghezali a révélé qu’il y a eu quatorze incendies ayant ravagé 149 hectares de forêt et 4.000 arbres fruitiers. L’incendie le plus important en cette journée a été enregistré non loin du village Bouheni dans la commune de Yakourene, près d’Azazga, cinquante kilomètres à l’est du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou. Celui-ci a provoqué la destruction de 25 hectares de forêt ainsi que de 90 ruches. Dans cette localité, les habitants de deux maisons ont été obligés de quitter les lieux à cause des menaces qui pesaient sur leurs habitations. Enfin, dimanche dernier, les services de la Protection civiles ont eu à intervenir dans pas moins de 18 incendies ayant ravagé 700 arbres fruitiers. En cette journée, c’est la commune d’Akbil, près de Aïn El Hammam, qui a été le plus affectée. Dans la commune d’Abi Youcef aussi, les feux ont été au rendez-vous avec 150 hectares de couvert végétal partis en fumée. D’autres localités de la wilaya de Tizi-Ouzou ont vécu également au rythme infernal des incendies de forêt à l’instar de Ouaguenoun, Mekla, Ouadhias…
En somme, la population de la wilaya de Tizi-Ouzou a eu à revivre le calvaire de la canicule avec des témpératures qui ont dépassé les 45 dégrés particulièrement entre les journées de vendredi et lundi dernier. D’ailleurs, il a été constaté un ralentissement sensible de l’activité commerciale mais aussi des déplacement des citoyens. La ville de Tizi-Ouzou, d’habitude grouillante en pareille période, a été désertée particulièrement pendant les après-midis. Avec les pluies, très faibles du reste, enregistrées dans la nuit de lundi à mardi passé, d’aucuns souhaitent un retour à la normale.

Par : Lounes Bougaci

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel