Le Midi Libre - Culture - Les cinéastes algériens en force !

Edition du 14 Mars 2013



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




8e édition Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient
Les cinéastes algériens en force !
14 Mars 2013

Le Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient a sélectionné cette année plus de 30 films, aussi variés par leur provenance que par leurs choix esthétiques et thématiques, afin de permettre au grand public et aux professionnels de découvrir les multiples facettes de ces cinématographies en pleine ébullition.



Fictions et documentaires inédits ou en avant-premières, films de patrimoine… longs et courts métrages seront projetés du 4 au 21 avril 2013 en présence des réalisateurs invités. La 8e édition de cette manifestation sera, une fois de plus, une vitrine incontournable de la vitalité des cinémas du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, de Palestine, du Liban, d’Egypte, de Syrie et des diasporas dans le monde.
Ainsi des fictions et documentaires inédits ou en avant-premières, films de patrimoine… longs et courts métrages seront projetés en présence des réalisateurs invités. La présence algérienne sera en force avec notamment la projection en avant première, pour la soirée de lancement du Panorama, du long-métrage Le repenti de Merzak Allouache. Allouache raconte à travers son film la vie de Rachid, un jeune
djihadiste qui quitte la montagne pour regagner son village, alors que des groupes d’irréductibles islamistes continuent à semer la terreur. Selon la loi de « pardon et de concorde nationale », s’il se rend à la police, il bénéficie d’une amnistie. Mais la loi ne peut effacer les crimes. Pour Rachid commence un voyage sans issue où s’enchevêtrent violence, secrets et manipulation. La date de sortie de ce long-métrage est prévu le 10 avril prochain. Le second film algérien qui sera projeté est Yema de Djamila Sahraoui, qui sera accessible pour le grand public à partir de septembre 2013. L’histoire se déroule dans la campagne algérienne, durant les années des maquis islamistes, Ouardia s’efforce de vivre malgré de lourdes épreuves. Son fils Tarik, un militaire, est enterré près de la maison, tandis qu’Ali, son autre fils et chef d’un maquis islamiste, est soupçonné de l’avoir tué. Ouardia ne baisse cependant pas les bras, et l’arrivée de l’enfant de Malia, une femme aimée des deux frères et morte en couches, va égayer la situation. Mais Ali revient, grièvement blessé...
D’autres productions cinématographiques algériennes seront au rendez-vous à l’instar de El Djazira et Demain, Alger ? d’Amine Sidi Boumediene et Comment recadrer un hors-la-loi en tirant sur un fil de Lamine Amar Khoja.
Cette édition promet la présence de grandes pointures du cinéma comme Death for (Mort à vendre) de Faouzi Bensaïdi, Chroniques d’une cour de récré de Brahim Fritah, L’attentat de Ziad Doueiri ou encore dans la sélection des documentaire Le Printemps
d’Hana de Simon Desjobert & Sophie Zarifian. Six autres réalisateurs dévoileront leurs films inédits à l’instar de Rêves Ardents de Hakim Belabbes, Mon frère de Kamal El Mahouti ou encore The Man inside de Karim Goury ,Sho Qostak (Qu’est-ce que tu racontes) de Jamal Khalaile et Pauline Carbonnier I Berlin telegram de Leila Albayaty et enfin Fidaï de Damien Ounouri. Six films concourent pour le prix du meilleur court métrage : Une si belle inquiétude de Brahim Fritah, Comment recadrer un hors-la-loi en tirant sur un fil de Lamine Ammar Khodja, Palestine, caisse d’attente des orangesde Bassam Chekhes, Elvis de Nazareth de Rani Massalah, Derrière-moi les oliviers de Pascale Abou Jamra et Al Djazira de Amin Sidi-Boumédiène. Sans oublier que cette
édition ouvrira les portes à d’autres activités comme les séances spéciales, Ciné-goûter, Lycéens et Famille, Séance Femmes de quartier, Patrimoine, Documentaires, Soirée OIF et séance Syrie, les tables rondes, Master Class et rencontres professionnelles, Parcours d’un court et Talents en court @ Comedy Club en partenariat avec le CNC et l’association "les Ami(e)s du Comedy Club" présidée par Jamel Debbouze et Ciné-job Algérie. Il est à noter qu’il aura également des rendez-vous littéraires et le concert gratuit en plein air, sur le parvis de la Basilique de Saint-Denis… autant de moments de convivialité, de plaisirs et d’émotions qui viendront nourrir les réflexions et les échanges entre les
professionnels du 7e art.

Par : Kahina Hammoudi

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel