Le Midi Libre - Culture - Le cinéma algérien, un nouveau souffle de Mounia Meddour

Edition du 21 Mars 2012



Le Mi-Dit

Caricature Sidou


Archives Archives

Contactez-nous Contacts




MAROC, présent au festival de Tétouan
Le cinéma algérien, un nouveau souffle de Mounia Meddour
21 Mars 2012

Le film Le cinéma algérien, un nouveau souffle (2011) de l’Algérienne Mounia Meddour sera en compétition officielle pour l’obtention du «Grand prix» de la catégorie «documentaire» au Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (nord du Maroc) qui se tiendra du 24 au 31 mars, ont annoncé les organisateurs. Ce documentaire, de 52 minutes, qui traite de la rencontre avec la nouvelle génération de réalisateurs algériens dans un pays en pleine mutation, a été sélectionné parmi les 12 œuvres qui seront projetées lors de cette 18e édition de ce festival annuel.
Il s’agit, outre le film de Mounia Meddour, de Sacred stones, de Leïla Higaci et Muayad (Palestine), My land de Nabil Ayouch (Maroc), Les trois disparitions de Souad Hosni de Rania Stephan (Liban), Fuego sobre el Marmara de David Segarra (Espagne), Al final de la escapada d’Albert solé (Espagne), Fallega de Omrani Rafik (Tunisie), Rosans, miel amer de Rémi Nelson Borel (France), Pour une nouvelle Séville de Kathy Wazana (Maroc/Canada), Cinéma Komunista de Mila Turajlic (Sérbie), Ceux qui possèdent si peu, de Vincent Maillard (France), O Racines de Cécile Couraud (France).
Le Jury de cette catégorie de films, produits entre 2010 et 2012, sera présidé par le directeur du Festival international de documentaire de Madrid, Antonio Delgado.
L’œuvre de Mounia Meddour avait obtenu, en octobre 2011, « Le prix de la critique » du Festival International du film documentaire de Khouribga (Maroc) décerné par un jury spécial, rappelle-t-on.
Par ailleurs, dans la catégorie Long-métrage le film Normal du réalisateur algérien Merzak Allouache sera, également, à l’affiche pour le Grand prix du Festival aux côtés de 11 autres productions de cinéastes méditerranéens.
Le jury Long-métrage sera présidé par le directeur artistique américain Peter Scarlet, président du festival d’Abou Dhabi, ancien président de celui de San Francisco et ex-directeur général de la Cinémathèque Française. Créé en 1985 par un groupe de cinéphiles réunis dans l’Association des amis du cinéma de Tétouan, le Festival s’est fixé pour objectifs la promotion et la mise en valeur des cinématographies des pays du bassin méditerranéen. Le Festival de Tétouan est l’un des quatre rendez-vous annuels du cinéma au Maroc, avec le Festival international du film de Marrakech, le Festival du court-métrage méditerranéen de Tanger et le Festival du cinéma féminin de Salé.

Par : APS

L'édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF
El-Djadel en PDF

Copyright © 2007 Midilibre. All rights reserved.Archives
Conception et réalisation Alstel